Publié

MusiquePale Male livre ses émotions pêle-mêle

L'animateur de Couleur 3, Fantin Moreno, lance sa carrière musicale en solo avec le titre «Simple Man». Coup de fil.

par
Caroline Piccinin
«Pale Male est un homme simple, il ne sait pas mentir aux gens»

«Pale Male est un homme simple, il ne sait pas mentir aux gens»

Valérie Martinez

Fantin Moreno, le grand public le connaît surtout pour être l'une des voix de Couleur 3, toutefois le garçon de 27 ans porte dans ses poches et dans son cœur une deuxième passion, qui est probablement la première: la musique.

Comme il est multi-instrumentiste, et chanteur aussi, il a déjà fait ses gammes au sein de deux groupes Juan Blanco et Deep Kick depuis quelques années. Seulement, l'an dernier, chamboulé par toute sorte d'émotions, il décide de se lancer dans un nouveau projet solo.« Un jour, j'ai pété un câble et j'ai appelé Yvan Bing du Kitchen Studio à Genève et je lui ai demandé son prochain créneau disponible. Il me fallait une dead line que l'on a fixée, et en un mois tout était quasi fait, textes et musiques», confie Fantin au bout du fil.

L'animateur radio nous raconte également pourquoi Pale Male. «Je voulais un nom d'artiste pour différencier ma personnalité à la ville à et à la radio. Pale Male pour plusieurs raisons, déjà pour l'humour parce que je suis blanc comme un cul d'anglais! Ensuite mon nom de famille, Moreno, ça veut plutôt dire bronzé en espagnol, alors je trouvais cool le côté pâle. Et enfin, si on le prononce en français, ça sonne comme pêle-mêle et ça reflète bien ce projet, les titres sont contrastés du rock stadium à l'americana en passant par du folk, c'est un panier à émotions».

Un premier single en fil rouge

À propos de «Simple Men» premier single de son album à paraître à l'automne, le musicien revient sur ce son récurrent qui court tout le long du titre. «C'est comme un métronome que j'ai fait au synthé. Comme un battement de cœur en fil conducteur. Quand ce son est sorti, j'ai immédiatement posé de la guitare dessus et dès le départ je voulais que ce soit le premier titre que les gens entendent».

Pour ce premier clip en solo, Pale Male pense immédiatement à ce qu'il souhaite. «Je ne sais pas d'où ça m'est venu, mais dès le départ, je voyais une danseuse dans la nature. J'ai pensé à Garance Staehli comme je le connais d'il y a très longtemps à Neuchâtel. J'ai eu de la chance qu'elle soit de passage en Suisse au moment du tournage. Au départ elle m'a demandé qui elle incarnait? Une femme, moi, quelqu'un d'autre? La réponse que j'ai réussi à lui donner, c'est qu'elle devait incarner mes sentiments, mes émotions. Ensuite, elle a improvisé sur la musique, on a tourné en une journée et c'était incroyable.»

Lui, ne voulait pas apparaître dans ce clip, mais il confie qu'après l'insistance de Vanessa Bapst, la réalisatrice, il s'est laissé convaincre d'y être durant quelques brefs instants.

En attendant la sortie en septembre de son premier album éponyme, Pale Malese produira en acoustique pour quelques dates, et promet un autre single avant l'été.

Ton opinion