Publié

RésultatsPanalpina affiche un bénéfice net en recul

Après neuf mois, le chiffre d'affaires du groupe bâlois de transport et logistique a reculé à 3,86 milliards.

La performance est influencée par le passage en compte de coûts de restructuration.

La performance est influencée par le passage en compte de coûts de restructuration.

Archives, Keystone

Panalpina a dégagé un bénéfice net corrigé des coûts de restructuration de 46,5 millions de francs après neuf mois, contre 69,3 millions il y a un an. Le chiffre d'affaires du groupe bâlois de transport et logistique a reculé à 3,86 milliards, après 4,41 milliards.

Au niveau opérationnel, le bénéfice avant intérêts et impôts (EBIT) s'est fixé à 67,5 millions de francs, contre 92,4 millions après neuf mois en 2015, a indiqué mardi Panalpina. Cité dans le communiqué, le directeur général Stefan Karlen met en avant la discipline en matière de coûts poursuivie au troisième trimestre.

Restructuration

La performance est influencée par le passage en compte de coûts de restructuration à hauteur de 26,1 millions de francs au deuxième trimestre, précise la multinationale rhénane. Non corrigé, le bénéfice net après neuf mois s'affiche à 72,6 millions de francs, ajoute Panalpina.

Ajusté des provisions pour la restructuration des activités de pétrole et de gaz, le résultat EBIT s'est élevé à 93,6 millions de francs. Le bénéfice brut a au final diminué de 1% à 1,09 milliard.

Volumes dans le fret aérien

La division fret aérien a vu ses volumes augmenter de 9%, alors que le marché se contractait dans le même temps de 1%. Le commerce de produits frais a représenté 6% de la croissance et les nouvelles activités les 3% restants.

Exprimé par tonne, le bénéfice brut du fret aérien a reculé de 5% à 678 francs. Globalement, il a toutefois progressé à 453,4 millions de francs, contre 439,7 millions il y a un an. Le résultat EBIT ajusté de la division s'est monté à 72,6 millions, contre 67,6 millions.

Secteur maritime

Dans le segment du fret maritime, les volumes se sont repliés de 9% sur les neuf premiers mois de l'année, dans un marché en baisse de 1%. Ce recul s'explique par de plus faibles volumes sur les marchés du pétrole et du gaz, ainsi que par la non-reconduction d'un important contrat.

Le bénéfice brut par TEU (conteneur de 20 pieds) a toutefois gagné 5% à 314 francs, pour un résultat brut global de 345 millions (362,2 millions l'année précédente). Le résultat EBIT ajusté s'est établi à 16 millions, contre 22,8 millions précédemment.

Enfin, la division Logistique a vu son bénéfice brut fléchir de 4% à 293,3 millions de francs. L'EBIT ajusté a progressé à 5 millions, contre 2 millions sur les neuf premiers mois de 2015.

Maîtrise des coûts et croissance

Au cours du seul troisième trimestre, Panalpina a dégagé un bénéfice net de 24,6 millions de francs, comparé aux 23,9 millions réalisés lors de la période comparable de 2015. Le chiffre d'affaires a pour sa part reculé à 1,27 milliard, après 1,47 milliard.

Pour la suite, le groupe entend confirmer sa pratique de maîtrise des coûts et mettra dans le même temps l'accent sur la croissance. «Nous avons la ferme intention de croître de manière organique, mais aussi grâce à des acquisitions ciblées», relève Stefan Karlen. Ce dernier n'attend aucun vent contraire sur les marchés.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!