Publié

FootballParis a eu chaud contre Leipzig

Le club français a sauvé l’essentiel en tremblant contre Leipzig (1-0), dans le groupe H de la Champions League. Le Barça et la Juve sont qualifiés.

par
Sport-Center
Un penalty douteux sur Di Maria a sauvé le PSG.

Un penalty douteux sur Di Maria a sauvé le PSG.

keystone-sda.ch

Le PSG a eu le bonheur d'obtenir un penalty «léger», à la suite d'une faute supposée sur Di Maria. Neymar l'a transformé de manière presque trop tranquille (10e). Dans la foulée, Mbappé a envoyé un ciseau aérien juste à côté (15e), Di Maria a frôlé le poteau sur coup-franc à la demi-heure et c’était un peu tout pour des Français qui n’ont eu le ballon que 40% du temps mardi soir, mais qui ont ainsi gardé l’espoir de se qualifier.

Leipzig avait vite réagi et Upamecano obligé Navas à une claquette à peine deux minutes après l'ouverture du score. Juste avant la pause, c’est Haïdara qui a obligé le gardien costaricien à une belle envolée, avant que Poulsen ne mette une volée peu à côté (49e) et une tête au-dessus (79e). De quoi rendre nerveux les joueurs de la capitale française et notamment Neymar, qui aurait pu être expulsé après une «balayette» sur Sabitzer, comme Verratti et Herrera, auteurs de tacles dangereux plus tard dans la rencontre.

Dans l'autre partie de la soirée de cette poule H, Manchester United est entré fort dans sa partie contre Istanbul Basaksehir (4-1). Bruno Fernandes a ouvert le score d'une frappe sèche dès la 7e minute et a récidivé en profitant d’une terrible erreur du portier turc à la 20e. Depuis ses débuts chez les Red Devils en février dernier, le Portugais a marqué 21 fois et distillé 13 passes décisives en 35 rencontres! Magnanime, il a laissé le penalty de la 40e à Rashford, se privant d’un hat-trick.

Haaland voit double

Le Borussia Dortmund a fait un pas vers les 8es de finale de la C1, en battant Bruges (3-0, groupe F). Le club de Lucien Favre a ouvert le score au quart d’heure, par l’inévitable Haaland. Son 16e but de la saison, le 5e en 4 matches de la plus belle des Coupes d’Europe. Le Norvégien est devenu le joueur le plus rapide de l’histoire à inscrire 15 buts en Champions League. Il n’a eu besoin que de… 12 matches. Sancho a doublé la mise avant la pause d’un amour de coup-franc dans la lucarne, puis Haaland a encore une fois marqué un but de renard des surface (60e).

Dans l'autre match du groupe, la Lazio a dominé le Zénith St-Pétersbourg (3-1), grâce notamment à deux buts d'Immobile. Allemands et Italiens sont en ballotage très favorable pour la qualification à la phase à élimination directe.

Le prochain tour, le FC Barcelone le verra. Les Catalans, privés notamment de Messi, ont eu de la peine à prendre la mesure du Dynamo Kiev, dans cette poule G, mais ont finalement fait la différence par Dest (52e), Braithwaite (57e et 70e, doublé pour son 1er match de CL) et Griezmann. La Juventus, difficile vainqueur de Ferencvaros grâce à un but de Morata à la 92e, est qualifiée également.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
3 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Windmoon

25.11.2020 à 10:15

Un pénalty "léger" surtout pour ne pas mettre PSG en situation de panique CL Un arbitrage à sens unique. Bref la normalité pour le business plan 2020/2021 UEFA

ignacio

25.11.2020 à 09:58

psg bien aider par l'arbitre penalties imaginaire très faible psg

LOL

25.11.2020 à 07:34

Ah le foot ... et ces joueurs qui semblent ne pas être importunés de finir la gueule dans le gazon, ou de recevoir des crampons dans la tronche, se faire insulter, bousculer, signifier des doigts d'honneur, retourner dans des vestiaires sans nom après des match sous la pluie et sous la neige. Quel joli cadre de travail. Même à 2'000'000.-- de salaire par mois, j'en voudrais pas.