France - Paris: des coureurs se font volontairement flasher
Publié

FranceParis: des coureurs se font volontairement flasher

Les nouvelles limitations à 30 km/h dans de nombreuses rues de la capitale ont inspiré des facétieux.

Deux champions français du demi-fonds ont été flashés: Léna Kandissounon et Quentin Malriq.

Deux champions français du demi-fonds ont été flashés: Léna Kandissounon et Quentin Malriq.

Instagram/distanceathletics

Depuis quelques jours, dans de très nombreuses rues de Paris la limite de vitesse a été abaissée à 30 km/h. De nouvelles règles qui agacent de nombreux conducteurs, taxis et livreurs en tête, mais qui ont donné des idées à de petits facétieux. De plus en plus de coureurs tentent en effet de se faire flasher de nuit dans la capitale française…

Plusieurs ont réussi l’expérience, qui n’a rien de facile. Ce n’est en effet pas donné à tout le monde de courir à une telle vitesse, d’autant qu’il faut en fait filer à plus de 35 km/h, «puisqu’une marge de 5 km/h est toujours décomptée de la vitesse enregistrée» par les radars automatiques, note la presse française.

«Athlètes hors-la-loi»

Les coureurs qui ont réussi sont parvenus à récupérer les photos de leurs «exploits» et les publient sur les réseaux sociaux. Et comme rien ne se perd, certains clichés sont utilisés par le magasin de running Distance pour faire sa pub. «Merci à nos athlètes hors-la-loi d’avoir réussi à déclencher les radars et à générer des images sympas! Bientôt vous aurez tous la possibilité de vérifier si vous êtes hors-la-loi, restez à l’écoute! », écrit l’enseigne sur Instagram.

Deux des coureurs immortalisés sont connus, il s’agit de Léna Kandissounon, championne de France du 800 mètres et Quentin Malriq, champion de France espoir du 1500 mètres.

Reste maintenant à savoir si les forces de l’ordre vont s’en mêler si le phénomène devait prendre de l’ampleur.

(R.M.)

Votre opinion