Publié

FootballParis et Milan sont d’accord pour le transfert de Pato

Pato devrait s’engager avec le PSG pour trois ans et demi contre une indemnité d’environ 35 millions d’euros.

Le Paris SG et l’AC Milan sont tombés d’accord pour le transfert de l’attaquant brésilien des rossoneri Pato qui devrait s’engager pour trois ans et demi contre une indemnité d’environ 35 millions d’euros, a-t-on appris de sources concordantes au PSG et chez son propriétaire QSI.

La dernière offre du PSG mercredi se monte à 28 M EUR et 7 M EUR de bonus. Le buteur de 22 ans a donné son accord à Paris contre un salaire annuel estimé entre 6 et 7 M EUR.

Son agent est actuellement à Milan, qui négocie de son côté l’arrivée de l’Argentin de Manchester City Carlos Tevez pour le remplacer, et il est attendu vendredi à Paris pour finaliser l’arrivée du Brésilien.

Formé à l’Internacional, celui-ci évolue depuis 2007 à l’AC Milan où il a inscrit 51 buts en 111 matches de Serie A depuis que Leonardo, le directeur sportif du PSG alors à Milan l’a fait venir pour jouer sous les ordres de Carlo Ancelotti, actuellement entraîneur... du PSG.

L’international auriverde, compagnon d’une des filles du propriétaire de l’AC Milan Silvio Berlusconi, Barbara, pourrait disputer dimanche son dernier match lors du derby contre l’Inter.

Cette saison, Pato, qui a des relations compliquées avec son entraîneur Massimiliano Allegri, a disputé neuf rencontres de championnat et inscrit un seul but. En revanche, il a trouvé deux fois l’ouverture en trois apparitions en Ligue des champions.

Présenté comme le futur N.9 de la sélection Auriverde, Alexandre Rodrigues da Silva tient son nom de celui de sa ville natale Pato Branco (canard blanc en portugais). International à 18 reprises, il a notamment marqué lors de sa première sélection, en 2008 en match amical contre la Suède. Souvent blessé, il n’a cependant pas disputé le Mondial-2010 en Afrique du Sud. Depuis l’arrivée de Mano Menezes au poste de sélectionneur, il est redevenu l’attaquant titulaire de l’équipe du Brésil.

(AFP)

Votre opinion