11.03.2015 à 17:33

Cyclisme,PREVParis-Nice - 3e étape: déclarations

Saint-Pourçain-sur-Sioule (France), 11 mars 2015 (AFP) - Michael Matthews (AUS/Orica), vainqueur de l'étape et maillot jaune: "L'équipe a fait un travail parfait.

Je n'ai commencé mon sprint qu'à 150 mètres de la ligne. Les jours précédents, on avait essayé mais sans y parvenir complètement. Cette fois, l'équipe a pris le contrôle du peloton aux 5 kilomètres et, finalement, ça a été assez facile. Paris-Nice est ma première course de la saison et je ne savais pas exactement à quoi m'attendre. Mais je constate que nous avons bien travaillé avec toute l'équipe, notamment lors de notre stage en Afrique du Sud. C'est la première fois que je fais une pause aussi longue, à l'intersaison, sans participer aux courses australiennes. Milan-Sanremo ? C'est mon premier grand objectif de la saison. J'y serai en tant que leader unique, j'en suis très content. J'aurai plus ou moins les mêmes coéquipiers qu'ici et j'ai vraiment confiance en eux. La Croix-de-Chaubouret (jeudi) ? je ne connais pas la montée finale, je pense que ça ressemble un peu à Monte Cassino, l'an dernier dans le Giro. Si c'est le cas, ça me conviendrait. En tout cas, je vais tout donner pour essayer de conserver le maillot jaune." Philippe Gilbert (BEL/BMC), échappé et maillot à pois du meilleur grimpeur: "Ce n'est pas mon premier maillot à pois, je l'ai porté sur le Tour de Lorraine, en Picardie, et même sur le Tour de France. Je me suis pris au jeu dans la journée et c'est sympa de l'avoir. Mais il sera très dur à garder et je ne pense pas que j'irai demain (jeudi) dans une échappée. J'espérais que notre échappée provoquerait la création d'un groupe mais personne ne nous a suivis. A deux, c'était impossible d'espérer avec seulement trois minutes d'avance, alors nous avons ralenti. Ensuite on a eu le renfort de Voeckler et on a repris du terrain, mais les routes étaient idéales pour la poursuite." Romain Bardet (FRA/AG2R La Mondiale), échappé: "Cela fait trois jours que la course est assez plate. Aujourd'hui, c'était une mise en jambes. La route était sinueuse, donc pourquoi pas, on ne sait jamais. Demain (jeudi), c'est la grosse échéance." jm/fbx

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!