Publié

Avion solaireParis va exposer le prototype de Solar Impulse

Une partie de la façade de la Cité des sciences a été démontée pour faire entrer ce géant des airs.

1 / 99
Toute l'équipe de Solar Impulse 2 fête la fin du tour du monde de ses pilotes. (Mardi 26 juillet 2016)

Toute l'équipe de Solar Impulse 2 fête la fin du tour du monde de ses pilotes. (Mardi 26 juillet 2016)

Keystone
L'avion Solar Impulse 2, a atterri à Abou Dhabi, vers 02h05 du matin, (heure suisse) mardi 26 juillet, bouclant ainsi son tour du monde sans carburant.  (26 juillet 2016)

L'avion Solar Impulse 2, a atterri à Abou Dhabi, vers 02h05 du matin, (heure suisse) mardi 26 juillet, bouclant ainsi son tour du monde sans carburant. (26 juillet 2016)

AFP
Les deux pilotes Bertrand Piccard (g.) et André Borschberg (d.), se retrouvent, en présence de l'équipe de Solar Impulse et d'un parterre de personnes venus assister à l'atterrissge.  (26 juillet 2016)

Les deux pilotes Bertrand Piccard (g.) et André Borschberg (d.), se retrouvent, en présence de l'équipe de Solar Impulse et d'un parterre de personnes venus assister à l'atterrissge. (26 juillet 2016)

AFP

Le prototype de l'avion solaire Solar Impulse, dont la version 2 est en train d'effectuer un tour du monde, sera exposé à partir du 31 mars à la Cité des sciences et de l'industrie à Paris.

Cet avion expérimental, propulsé uniquement à l'énergie solaire, a la taille d'un long-courrier A340 avec une envergure de 63,40 m, mais ne pèse que 1.600 kg, soit celui d'une voiture.

La Cité des sciences, dont une partie de la façade vitrée a été démontée pour pouvoir faire entrer ce géant des airs, a prévu de l'exposer jusqu'en décembre 2016. Elle montrera également des photos de ses différents vols ainsi qu'un parcours multimédia pour expliquer l'ensemble des technologies innovantes mises en œuvre dans sa réalisation, explique le musée dans un communiqué.

200 m2 de cellules photovoltaïques

A l'initiative du projet Solar Impulse, Bertrand Piccard et André Borschberg qui ont travaillé avec 80 ingénieurs et techniciens pour trouver des réponses aux problèmes de la capture solaire d'énergie et de son stockage sous forme d'électricité.

Le prototype HB-SIA, qui a permis aux concepteurs du projet de faire plusieurs vols de longue durée en Europe, au Maroc et de traverser les Etats-Unis en 2013 avec plusieurs escales, était propulsé par quatre moteurs électriques entraînant chacun des hélices bipales de 3,5 m de diamètre.

Les moteurs étaient alimentés par 200 m2 de cellules photovoltaïques en silicium monocristallin de 145 microns répartis sur ses ailes, qui lui donnaient une puissance moyenne de 8 cv.

L'avion Solar Impulse 2 a débuté le 9 mars d'Abou Dhabi un tour du monde sans précédent, à la seule énergie solaire.

(AFP)

Ton opinion