Publié

SociétéPartager plutôt qu'acheter

La consommation collaborative séduit de plus en plus de Romands. Née entre autres avec le covoiturage, elle s’étend aujourd’hui à tous les biens et services.

par
Cléa Favre
Eco-Jardins partagés entre les habitanst d'un quartier à Morges.

Eco-Jardins partagés entre les habitanst d'un quartier à Morges.

Jean-Guy Python

Radins, altruistes, gauchistes ou adeptes de la rentabilité maximale… Tout ce petit monde se retrouve autour d’une économie en pleine expansion: la consommation collaborative. Qu’est-ce que c’est? Il s’agit tout simplement de prêter, louer, troquer et donner. Une multitude de sites proposent aujourd’hui de partager sa voiture, les 6 m2 qui restent disponibles dans son garage, ses habits et mêmes ses petits talents. Cette nouvelle philosophie prospère depuis peu en en Suisse romande, où chaque semaine voit naître un projet supplémentaire: écojardins à Morges (VD) et couchsurfing ou encore surfing dinner à Lausanne.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!