Votations du 25 septembre: participez au 3e sondage Tamedia/20 minutes

Actualisé

Votations fédérales du 25 septembreParticipez au 3e sondage Tamedia/20 minutes

Le sort de la réforme de l’AVS et celui de l’initiative contre l’élevage intensif sont encore incertains. Votre opinion a-t-elle changé depuis le début de la campagne?

par
Eric Felley
Un dernier sondage avant les votations fédérales du 25 septembre 2022

Un dernier sondage avant les votations fédérales du 25 septembre 2022

Getty Images/iStockphoto

Faites vos jeux, rien ne va plus! Tamedia/20 minutes lance son troisième sondage dans la perspective des votations fédérales du 25 septembre prochain concernant l’élevage intensif, la réforme de l’AVS et la suppression de l’impôt anticipé sur les intérêts des obligations.

AVS, un non qui progresse

Concernant la réforme de l’AVS, les deux premiers sondages ont montré une légère avance du oui avec respectivement 53% et 52% d’avis favorables, tandis que le non progressait de 44% à 47%. Une certaine dynamique du non a-t-elle changé la donne sur ce sujet? La réforme suscite-t-elle toujours autant de différence entre l’avis des hommes, qui soutiennent à plus de 70%, et des femmes, qui refusent à 63% ?

Le deuxième volet de la réforme AVS 21, soit son financement par une augmentation de la TVA, obtient davantage de soutien avec 58% lors du premier sondage et 54% lors du second. Ici aussi, le projet du Parlement et du Conseil fédéral subit une légère érosion.

Léger suspense sur l’élevage intensif

Un certain suspense demeure autour de l’initiative visant à interdire l’élevage intensif en Suisse. Comme souvent avec les initiatives, celle-ci est partie avec un certain capital de sympathie, soit 55% d’avis favorables au premier sondage. Mais la campagne des opposants est passée par là. Ce soutien est passé sous barre des 50%, à 48% pour être précis lors du deuxième sondage. Cependant, le non est à 49% et 3% des sondés se disent encore indécis.

Enfin, la population suisse ne semble pas vouloir supprimer l’impôt anticipé sur les intérêts des obligations. Au fil des sondages cette modification de la loi a obtenu 30% et 36% de soutien. Il faudrait un miracle bourgeois pour que les trois petites semaines qui restent jusqu’au 25 septembre puissent retourner la situation.

Pour participer au troisième sondage Tamedia/20 minutes c’est par ici.

Ton opinion

83 commentaires