Publié

Tribunal fédéralPas d'effet suspensif pour des guides de montagne valaisans

Les guides de montagne ne pourront pas emmener leurs clients dans les zones interdites au hors-piste à Nendaz (VS) et Grimentz (VS) tant que le Tribunal fédéral n'aura pas tranché sur leur recours. Leur demande d'effet suspensif est rejetée.

ARCHIVES / PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Flanquée d'une dizaine de leurs membres, l'Association Valaisanne des Guides de Montagne ainsi que les sections locales du Val d'Anniviers et du Valais central contestent la décision du Conseil d'Etat valaisan de créer des zones de tranquillité dans les secteurs d'Alou Siviez, près de Nendaz et sur la corne de Sorebois, dans la commune d'Anniviers.

Parallèlement, les recourants demandaient à pouvoir bénéficier d'un effet suspensif. Avant de trancher définitivement le litige, le TF écarte la requête. Il relève qu'il y a d'autres itinéraires accessibles au public que ce soit dans les zones litigieuses, à proximité ou dans d'autres régions du canton.

L'intérêt public invoqué par le Conseil d'Etat tendant à éviter des dérangements de la faune sauvage durant la période d'hivernage prime l'intérêt des recours à pouvoir accéder sans restrictions à l'ensemble des territoires concernés dans le cadre de leurs activités de loisirs ou professionnelles, explique le TF.

Les guides concernés relevaient que l'interdiction rend impraticables entre le 20 novembre et le 15 avril quatre itinéraires répertoriés sur les cartes de randonnée et utilisés régulièrement par les guides de montagne ou les membres de leur association.

(ats)

Votre opinion