Publié

AlimentationPas d'interdiction du porc à Neuchâtel

Une fausse information sur un site Internet à propos d'une interdiction du porc dans une crèche neuchâteloise provoque des remous.

par
Melina Schröter et Vincent Donzé
Keystone

"La Crèche des Bercles à Neuchâtel a décidé de ne plus servir de porc dans aucun menu pour respecter l'interdit imposé par la religion des enfants musulmans qui y sont accueillis."

Cette information, publiée dimanche par le site internet Les Observateurs provoque depuis hier quelques remous sur les réseaux sociaux et sur certains forums de discussion. Relayée par l'Express, l'information a fait réagir l'UDC neuchâteloise. "Chaque institution privée a le droit de se gérer comme elle l'entend , mais la Suisse et notre canton sont issus d'un fragile équilibre entre les différentes composantes de notre société que les revendications de quelques musulmans ne sauraient remettre en question". Le parti espère que la crèche abandonnera sa pratique en matière alimentaire.

Or, comme le soulignait déjà l'article de l'Express, et comme le confirme la directrice de la crèche des Bercles, Isabelle Guinand, le porc n'y est pas du tout interdit. "Notre priorité est le soin des enfants et nous sommes attentifs à leurs besoins. Il y a effectivement une augmentation des demandes de repas sans porc, mais il ne s'agit pas uniquement de requêtes liées à la religion, mais aussi à la santé. Donc pour simplifier un peu les choses nous cuisinerons moins de porc. Mais hier encore le menu était spaghetti carbonara avec des lardons. Les enfants ne mangeant pas de porc ou pas de viande ont donc toujours une alternative."

Une philosophie commune à toutes les structures d'accueil extrascolaire de Neuchâtel.

Ton opinion