Bâle-Campagne Pas de feux d’artifice du 1er août pour préserver les réfugiés ukrainiens

Publié

Bâle-CampagnePas de feux d’artifice du 1er août pour préserver les réfugiés ukrainiens

Une élue de Reinach a demandé à sa commune de renoncer aux détonations le jour la fête nationale, car elles pourraient rappeler le bruit des bombes à ceux qui ont fui la guerre.

par
Michel Pralong
La conseillère communale et sa fille ont elles-mêmes mal vécu les feux du 1er août, ayant fui la première guerre du Golfe.

La conseillère communale et sa fille ont elles-mêmes mal vécu les feux du 1er août, ayant fui la première guerre du Golfe.

Getty Images

Farideh Eghbali, élue Verte à Reinach (BL) a déposé un postulat invitant le Conseil communal à annuler le feu d’artifice officiel du 1er août dans la commune. Car selon elle, chaque détonation risque de traumatiser les réfugiés ukrainiens, leur rappelant le bruit des bombes. Particulièrement les enfants. Environ quarante enfants de familles ayant fui la guerre sont actuellement scolarisés ou en attente de l’être dans la commune.

La conseillère communale a fait cette demande car elle a elle-même vécu cette situation. Réfugiée en Suisse au début des années 1990 suite à la première guerre du Golfe, elle raconte à la «Basler Zeitung» que pour elle et sa fille, le 1er août n’a jamais été agréable. Alors âgée de six ans, son enfant était effrayée et voulait se cacher à chaque détonation et cela a duré plusieurs années. Selon elle, cela risque fort de faire le même effet sur les enfants ukrainiens. qui seront probablement toujours là à cette date.

La Verte demande à la commune non seulement de ne pas organiser son feu d’artifice, mais également d’interdire aux particuliers de lancer leurs fusées. Selon elle, renoncer à cela ne serait pas un grand sacrifice et ferait beaucoup de bien. Elle veut même aller plus loin et étendre cette interdiction à la région et demande donc au Conseil communal de trouver un moyen d’influencer les communes avoisinantes et même tout le canton de Bâle-Campagne.

Ton opinion