Publié

Beach-volleyPas de finale mondiale pour Vergé-Dépré et Heidrich 

Les Suissesses se sont inclinées face à la paire brésilienne Duda/Ana Patricia samedi en demi-finales des Mondiaux de Rome. Dimanche, elles joueront pour une médaille de bronze historique.

par
Chris Geiger
Anouk Vergé-Dépré a dû s’avouer vaincue samedi à Rome.

Anouk Vergé-Dépré a dû s’avouer vaincue samedi à Rome.

freshfocus

Anouk Vergé-Dépré et Joana Heidrich ne disputeront pas la finale des Championnats du monde de beach-volley. Les deux Suissesses ont été battues en deux manches (19-21 13-21) – et un peu plus de 40 minutes – par leurs adversaires brésiliennes Duda et Ana Patricia samedi après-midi au Foro Italico de Rome.

Dans cette demi-finale, disputée sous une chaleur extrême dans la capitale italienne, la Bernoise et la Zurichoise, médaillées de bronze aux derniers Jeux olympiques de Tokyo, se sont accrochées durant un set et demi, avant de devoir laisser s’envoler les Sud-Américaines vers la finale mondiale.

La rencontre a certainement basculé en toute fin de première manche lorsque le service de Joana Heidrich, à 19-20 en défaveur des Helvètes, s’est avéré être trop long. Cette faute directe, évitable, a offert le gain de la manche initiale à la paire brésilienne, tête de série No 2. Supérieure dans tous les compartiments du jeu et devant au score, cette dernière n’a dès lors plus véritablement été inquiétée. Duda et Ana Patricia, qui sont montées en puissance au fil des échanges, se sont irrémédiablement détachées dans la deuxième partie de la rencontre et ont pu conclure sur leur deuxième balle de match.

Petite finale pour l’histoire

Pour Anouk Vergé-Dépré et Joana Heidrich, désormais entraînées par Spiros Karachalios, cette défaite ne doit pas effacer toutes les bonnes choses réalisées cette semaine sur le sable romain. Les Suissesses peuvent toutefois encore décrocher la première médaille de l’histoire du beach-volley helvétique féminin. Pour cela, le duo «Joanouk» devra remporter dimanche le match pour la 3e place face aux Allemandes Müller/Tillmann ou contre les Canadiennes Bukovec/Brandie.

Pour l’heure, la Suisse ne compte que deux médailles mondiales à son palmarès. Seuls les frères Laciga, en 1999, et la paire formée par Paul Laciga et Sascha Heyer, en 2005, ont remporté une breloque d’argent.

Votre opinion