16.10.2020 à 06:22

PartenariatPas de handicap pour monter sur scène

Grâce à l’Association autrement-aujourd’hui, soutenue par la Loterie Romande, des personnes en situation de handicap mental réussissent à devenir des acteurs même à un niveau de professionnels.

par
Victor Fingal
Scène tirée de la pièce «Les Fileuses, la Porte et le Messager», conçue et réalisée par Gilles Anex et Marie-Dominique Mascret et jouée par des handicapés mentaux.

Scène tirée de la pièce «Les Fileuses, la Porte et le Messager», conçue et réalisée par Gilles Anex et Marie-Dominique Mascret et jouée par des handicapés mentaux.

Isabelle Meister

Développer le potentiel artistique d’une cinquantaine de personnes en situation de handicap mental, tel est le credo de l’Association autrement-aujourd’hui. «Par la danse, la musique ou le théâtre, souligne Marie-Dominique Mascret, coresponsable de l’association genevoise avec Gilles Anex, des interprètes développent des rapports souvent instinctifs à la scène.»

Plusieurs ateliers sont mis à leur disposition. Le Théâtre de l’insolite, par exemple, permet aux participants d’expérimenter la pratique des répétitions, la pénombre des coulisses, les conventions de la scène et de la technique ainsi que le rapport au public. «Il s’agit avant tout, poursuit Marie-Dominique Mascret de vivre pour tout le plaisir et l’aventure d’une création partagée.»

Quant aux acteurs du Théâtre II, ils suivent une formation qui s’articule autour de périodes données le soir et le week-end en collaboration avec des professionnels. Actuellement, les metteurs en scène Patrick Mohr et Cathy Sarr du Théâtre Spirale de Genève encadrent l’atelier. Les projets s’élaborent de manière globale et progressive et aboutissent à de vrais spectacles qui sont donnés dans les locaux de l’association mais aussi lors d’événements publics comme la Fête du Théâtre à Genève.

Les préjugés envers les handicapés disparaissent

Reste la plus connue des activités d’autrement-aujourd’hui, le Théâtre de l’Esquisse. Un lieu de créations où la gestuelle prime sur la parole, car plus accessible à des personnes en situation de handicap mental. Les acteurs ont un engagement régulier avec des répétitions deux jours par semaine. La pièce qui tourne actuellement, «Les fileuses, la porte et le messager», mise en scène par Marie-Dominique Mascret et Giles Anex, remporte un vif succès et a été jouée sur des scènes comme l’Auditorium de Seynod à Annecy. Elle sera présentée en recréation au Théâtre du Grütli à Genève en mai 2021. La critique, comme celle parue dans Le Dauphiné Libéré est élogieuse: «Au bout de quelques minutes, on ne s’aperçoit plus du tout des handicaps des comédiens, tant l’émotion est forte. Les préjugés disparaissent pour laisser place à un espace imaginaire et sensible.»

L’Association autrement-aujourd’hui, comme tant d’autres acteurs de la vie sociale et culturelle romande, ne pourrait exister sans aides extérieures. «Notre partenariat avec la Loterie Romande est déterminant, ajoute Marie-Dominique Mascret. C’est un appui très positif et essentiel, et nous leur remercions d’avoir compris les enjeux de notre activité.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!