17.01.2012 à 20:36

EconomiePas de nouveau yacht pour Elizabeth II en cadeau

Le Premier ministre britannique David Cameron a torpillé lundi comme dispendieuse la proposition d'un membre de son gouvernement qui voulait offrir un nouveau yacht à la reine Elizabeth II.

En 2011, Harry, William, Kate et la princesse Eugénie quitte à bord du yacht royal Britannia à Edimbourg. En 1997, la reine avait accepté le désarmement du Britannia, véritable palais flottant qui lui avait été offert en 1952, année de son accession au trône.

En 2011, Harry, William, Kate et la princesse Eugénie quitte à bord du yacht royal Britannia à Edimbourg. En 1997, la reine avait accepté le désarmement du Britannia, véritable palais flottant qui lui avait été offert en 1952, année de son accession au trône.

AFP

Le cadeau devait se faire à l'occasion de son jubilé de diamant célébré en 2012. «Je ne pense pas qu'il serait avisé de dépenser de la sorte les deniers du contribuable, en cette période de pénurie» a déclaré un porte-parole de M. Cameron.

Le vice-Premier ministre Nick Clegg avait estimé dès dimanche soir que pareil présent royal ne constituait probablement pas une «priorité absolue», aux yeux des Britanniques en période d'austérité, malgré l'engouement pour les célébrations des 60 ans de règne de la souveraine.

La proposition de cadeau a été formulée par le ministre de l’Éducation Michael Gove, conservateur et fervent monarchiste, dans une lettre au ministre de la Culture chargé d'organiser les festivités officielles au début de l'été.

Stimuler le moral du pays

Dans son courrier, dont le quotidien The Guardian a obtenu une copie, M. Gove estime qu'»en dépit - et peut être à cause - de ces temps d'austérité, les célébrations devraient aller au-delà des précédentes» afin de stimuler le moral du pays.

«Ce n'est pas le moment de dépenser 60 millions (de livres, ou 72 millions d'euros) pour un yacht», a tranché le vice-président du parti travailliste d'opposition, Tom Watson.

Victoria en 1897

Le jubilé de diamant de la reine Victoria en 1897 avait été particulièrement somptueux, alors que l'empire britannique connaissait son apogée.

Celui d'Elizabeth II va durer quatre jours, du 2 au 5 juin. Sont notamment prévus des fêtes de rues, des concerts et une descente de la Tamise par une armada d'un millier d'embarcations.

Dans le cadre de mesures d'économies, la reine a accepté en 1997 le désarmement du Britannia, véritable palais flottant qui lui avait été offert en 1952, année de son accession au trône. La cérémonie de mise à quai définitive a été la seule occasion où la souveraine a été vue versant une larme en public.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!