20.05.2013 à 09:59

ETATS-UNISPas de poursuites contre le chauffard de l'accident de Washington

Un procureur américain a décidé de ne pas engager de poursuites contre l'ancien domestique d'Hannibal Kadhafi, impliqué dans un accident mortel en conduisant une voiture de l'ambassade de Suisse à Washington en octobre 2011.

L'ambassade suisse à Washington.

L'ambassade suisse à Washington.

Keystone

Le procureur a pris cette décision après les conclusions de l'enquête de police. Le conducteur marocain, qui travaillait à l'époque pour l'ambassade helvétique, reste en revanche poursuivi par le mari de la victime. L'époux, le professeur de droit Harvey Rishikof, demande 10 millions de dollars pour «les souffrances physiques et mentales» provoquées par ce décès chez les proches de la défunte.

Harvey Rishikof poursuit autant l'ancien domestique d'Hannibal Kadhafi que la Suisse en tant qu'employeur, puisque le Marocain était en service au moment de l'accident.

Avec la fin de l'enquête policière, la demande en dommages et intérêts de l'époux peut désormais être traitée, selon des documents judiciaires déposés ce mois-ci auprès d'un tribunal.

Prochain délai en novembre

La justice américaine a fixé au 15 novembre 2013 un délai pour l'administration de preuves et de motions devant le procureur. Et si aucun accord n'est trouvé d'ici là, un procès sera alors envisagé, ce que Berne souhaite éviter.

L'ancien domestique d'Hannibal Kadhafi avait été avec sa collègue de l'époque à l'origine de l'arrestation du fils de l'ancien dirigeant libyen en 2008 à Genève en raison de mauvais traitements.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) avait ensuite décidé de l'employer à l'ambassade de Suisse à Washington parce que la sécurité de l'homme âgé désormais de 41 ans ne pouvait être garantie.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!