Arc jurassien – Pas de ski de fond à cause des vaches

Publié

Arc jurassienPas de ski de fond à cause des vaches

Le canton de Neuchâtel ne dispose d’aucune base légale pour obliger les agriculteurs à laisser passer les skieurs.

par
Vincent Donzé
L’arc jurassien se prête idéalement à la pratique du ski de fond

L’arc jurassien se prête idéalement à la pratique du ski de fond

lematin.ch/Vincent Donzé

Un tracé de ski de fond très apprécié a été abandonné entre La Chaux-du-Milieu et le centre sportif du Communal au Locle (NE). Motif: un agriculteur propriétaire de terrains vers la Porte-des-Chaux ne disposant pas d’une fosse à lisier dans son exploitation, il est contraint de sortir son bétail en hiver pour respecter les normes…

Au Locle, la disparition de la piste de ski de fond a étonné un parlementaire. Or, comme l’a relevé le média «Arcinfo», aucun texte législatif ne permet d’imposer un droit de passage. Ailleurs, dans certains cantons touristiques, les propriétaires ont l’obligation de laisser passer les skieurs. C’est le cas dans les stations de ski à une époque donnée, à certaines conditions.

Dans une interpellation déposée le 24 février dernier, l’élu loclois Michel Zurbuchen (PLR) relevait le bel atout touristique que représente la vallée de La Brévine, où les conditions d’enneigement étaient excellentes en décembre dernier.

Forêt épaisse

L’association «Neuchâtel Ski de Fond» n’a pas pu réaliser un tracé de contournement. Pas assez exposé, le chemin des noisetiers n’est pas assez enneigé et ailleurs, la forêt est trop épaisse. Pas question d’abattre des arbres, de passer des broussailles au gyrobroyeur ou de démonter des murs de pierres sèches…

Une autre piste de ski nordique a aussi dû être fermée, entre Le Béthod et Le Cerneux-Péquignot. Des troncs étaient placés de manière à empêcher la dameuse de passer…

Précisons qu’en dépit de ces aléas, les fondeurs neuchâtelois bénéficient tout de même de 300 kilomètres de pistes.

Ton opinion

10 commentaires