Football: Pas de violence lors du «casse» chez Angel Di Maria
Publié

FootballPas de violence lors du «casse» chez Angel Di Maria

La famille du joueur argentin du PSG était présente pendant le cambriolage dont elle a été victime. Des bijoux et des montres ont été dérobés. Le montant du préjudice serait inférieur à 500’000 euros.

Pendant qu’Angel Di Maria jouait contre Nantes, des voleurs se sont introduits à son domicile.

Pendant qu’Angel Di Maria jouait contre Nantes, des voleurs se sont introduits à son domicile.

AFP

Des bijoux et des montres ont été dérobés au domicile de la star argentine du PSG Angel Di Maria pendant qu’il jouait dimanche, à Neuilly (Hauts-de-Seine) en présence de sa famille, mais «il n’y a pas eu de violence», a appris lundi l’AFP de sources concordantes.

Selon les premiers éléments de l’enquête pour vol avec effraction, confiée à la Brigade de répression du banditisme (BRB), la famille du joueur argentin était bien présente mais «n’a pas croisé» les cambrioleurs, a expliqué une source proche du dossier. Elle n’a «rien entendu» pendant le vol du contenu du coffre-fort qui se situait à l’étage de leur domicile, a ajouté une source policière.

Angel Di Maria a deux petites filles.

Angel Di Maria a deux petites filles.

Marquinhos aussi cambriolé

Des bijoux et montres, dont le préjudice reste à évaluer mais est inférieur à 500’000 euros, ont été dérobés vers 21h pendant que Di Maria était sur la pelouse du Parc des Princes pour affronter Nantes en Ligue 1, a-t-on poursuivi de même source.

L’Argentin, qui vient de prolonger son contrat jusqu’en juin 2022, a été remplacé à trente minutes de la fin après une discussion entre le directeur sportif Leonardo et l’entraîneur Mauricio Pochettino, Argentin comme Di Maria.

La famille du capitaine du PSG Marquinhos a également subi un cambriolage dimanche soir: cette effraction n’a pas eu lieu à son propre domicile, mais chez des membres de sa famille dans les Yvelines, département voisin des Hauts-de-Seine.

Ce cambriolage, en présence de la famille dont le père du joueur parisien, s’est déroulé avec «des violences», a indiqué une source proche de l’enquête à l’AFP. Ces violences n’ont toutefois pas fait de blessé, a ajouté une source policière, évoquant des «vols de sacs essentiellement» avec «un butin» qui reste encore à établir.

Un autre joueur du club parisien, Mauro Icardi, avait déjà subi un cambriolage en février.

L’équipe perturbée

Les deux cambriolages de dimanche ont perturbé l’équipe, selon Pochettino. «Ce n’est pas une excuse, mais il y a eu une baisse d’énergie inhabituelle», a expliqué l’entraîneur argentin. «On a parlé avec les joueurs, mais pas de ce qui s’est passé footballistiquement, a-t-il ajouté. Il y a des situations hors foot dont il faut tenir compte.»

Sur le terrain, le PSG a perdu l’occasion de reprendre à Lille la tête de la L1 en s’effondrant en seconde période, durant laquelle Nantes a inscrit deux buts, par Randal Kolo Muani (59e) et Moses Simon (71e), effaçant l’ouverture du score de Julian Draxler (42e).

(AFP)

Votre opinion