Union Européenne: «Pas encore d'accord» sur le Brexit, avertit Barnier

Actualisé

Union Européenne«Pas encore d'accord» sur le Brexit, avertit Barnier

Les négociations pour un accord entre le Royaume-Uni et l'Union européenne continuent de patiner sur le rétablissement d'une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du nord.

L'accord sur le Brexit «n'a pas encore été trouvé» malgré «d'intenses efforts», a confirmé lundi le négociateur en chef de l'Union européenne Michel Barnier aux ministres des 27 réunis à Bruxelles.

«Michel Barnier a expliqué que d'intenses efforts de négociations se poursuivent mais qu'un accord n'a pas encore été trouvé», indique le Conseil de l'UE (les Etats membres) dans un communiqué, alors que les spéculations s'étaient multipliées depuis quelques jours sur les chances d'un accord rapide.

«Quelques problèmes clés restent en discussion, en particulier une solution pour éviter une frontière physique entre l'Irlande et l'Irlande du nord», ajoute le court communiqué publié à l'issue d'une réunion avec les 27 ministres de l'Union en charge des Affaires européennes.

1 / 150
La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)

La large victoire promise au Premier ministre conservateur britannique Boris Johnson aux législatives lui laisse les coudées franches pour définir quel type de Brexit il compte mettre en oeuvre, en restant plus ou moins proche de l'UE. (Vendredi 13 décembre 2019)

AFP
Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)

Une diplomate britannique chargée du Brexit à l'ambassade de Washington a démissionné, fatiguée des «demi-vérités». (Vendredi 6 décembre 2019)

AFP
Le débat télévisé de vendredi était le dernier avant les législatives anticipées de jeudi. En toile de fond, le Brexit était présent. (6 décembre 2019)

Le débat télévisé de vendredi était le dernier avant les législatives anticipées de jeudi. En toile de fond, le Brexit était présent. (6 décembre 2019)

AFP

Un accord qui tarde

Les ministres ont une nouvelle fois confirmé leur confiance en Michel Barnier «dans ces étapes finales des négociations», a déclaré le ministre autrichien Gernot Blümel, dont le pays occupe la présidence tournante de l'UE.

L'UE espérait pouvoir avaliser un accord lors d'un sommet à la mi-octobre, mais en l'absence de percée sur le dossier irlandais n'a pu que constater que plus de temps était nécessaire. Or l'UE et le Royaume-Uni ont besoin d'un délai avant la date prévue du Brexit le 29 mars 2019 pour pouvoir faire ratifier l'accord de retrait par leurs Parlements.

Le gouvernement de la Première ministre britannique Theresa May se retrouve mardi pour une réunion qui devrait être dominée par le Brexit.

(AFP)

Ton opinion