Covid-19: Passé par Genève, le super-propagateur se dit «rétabli»
Actualisé

Covid-19Passé par Genève, le super-propagateur se dit «rétabli»

Un Britannique qui avait contaminé au moins dix personnes a livré son témoignage.

par
lematin.ch
Steve Walsh est toujours à l'isolement mais se dit «complètement rétabli».

Steve Walsh est toujours à l'isolement mais se dit «complètement rétabli».

AFP

Un homme d’affaires britannique ayant contracté le nouveau coronavirus a affirmé mardi qu’il était «complètement rétabli», après l’avoir transmis à une dizaine d’autres personnes, notamment dans les Alpes françaises.

«Je tiens à remercier le NHS pour son aide et ses soins. Je suis complètement rétabli et mes pensées vont à ceux qui ont contracté le coronavirus», a déclaré Steve Walsh dans un communiqué écrit de l’hôpital londonien où il se trouve toujours en quarantaine.

Cinq en France voisine

Steve Walsh, originaire de Hove dans le sud de l’Angleterre, a été contaminé par le nouveau coronavirus Covid-19 au cours d’une conférence à Singapour parrainée par Servomex, l’entreprise britannique d’analyse de gaz pour laquelle il travaille.

Sur le chemin du retour au Royaume-Uni, il s’est arrêté plusieurs jours dans un chalet d’une station de ski des Alpes françaises, où plusieurs Britanniques dont un enfant de neuf ans ont été contaminés. Cinq de ces personnes sont hospitalisées en France et une autre sur l’île espagnole de Majorque.

Au moins cinq en Angleterre

M. Walsh est ensuite retourné au Royaume-Uni, où il est lié à au moins cinq autres cas de coronavirus, dont deux concernant des médecins. L’un de ces médecins travaillait dans un centre médical de Brighton qui a fermé ses portes.

Il a expliqué avoir contacté les services de santé dès qu’il avait réalisé avoir été exposé à un cas confirmé de coronavirus. «On m’a conseillé de me rendre dans une pièce isolée de l’hôpital, malgré l’absence de symptômes, puis de rester isolé chez moi».

A l'isolement

«Lorsque le diagnostic a été confirmé, j’ai été envoyé dans une unité d’isolement à l’hôpital, où je suis toujours, et, par précaution, ma famille a également été priée de rester à l’isolement», a-t-il expliqué.

Surnommé «super-spreader» – «super-propagateur» – par la presse populaire britannique, cet homme est un responsable des ventes d’une cinquantaine d’années, père de deux enfants et chef scout à ses heures perdues, selon le tabloïd «The Daily mail».

Pour rentrer de son séjour au ski, il a emprunté un vol EasyJet Genève-Londres où se trouvait une centaine de personnes. De retour chez lui, M. Walsh s’est rendu à un pub des environs avant d’être diagnostiqué, a raconté le journal.

Contrôles en Suisse

«Nous sommes ravis que Steve Walsh se soit complètement rétabli», a déclaré son employeur Servomex dans un communiqué, ajoutant travailler «avec les autorités de santé publique pour assurer le bien-être de son personnel». Ce n’est que quelques jours après son retour à Brighton, ville du sud de l’Angleterre où il réside, que le Britannique s’est rendu compte qu’il était porteur du virus.

Après son passage à Genève, «les autorités sanitaires suisses et britanniques ont pris contact avec les passagers qui étaient assis à proximité», avait expliqué la «Tribune de Genève». «Aucun des Suisses que nous avons contactés ne présentait de symptômes», avait noté Daniel Koch, chef de la division des maladies transmissibles à l’Office fédéral de la santé publique.

AFP/lematin.ch

Votre opinion