Football: Patrick Rahmen, l'homme de l'Aaraumontada

Publié

FootballPatrick Rahmen, l'homme de l'Aaraumontada

Le Bâlois, qui a résisté à un début de saison catastrophique, peut mener le FCA en Super League. Barrage aller ce jeudi soir à Neuchâtel (19h).

par
Simon Meier
Patrick Rahmen a fait preuve d'une grande solidité mentale cette saison.

Patrick Rahmen a fait preuve d'une grande solidité mentale cette saison.

Keystone

Quatre défaites pour commencer le championnat, quatre petits points engrangés après onze matches de Challenge League… Tel était l'affreux bilan de Patrick Rahmen à la tête du FC Aarau, le 20 octobre dernier, après une défaite à Genève (3-1). Dans à peu près n'importe quel club au monde, l'entraîneur n'aurait pas résisté à un tel faux-départ, surtout au vu des ambitions affichées. Reste que les dirigeants argoviens ont eu l'excellente idée de ne pas actionner le couperet.

Sept mois et une incroyable Aaraumontada plus tard (voir infographie ci-dessous), le club du Brügglifeld disputera le barrage de promotion/relégation face à NE Xamax – match aller ce jeudi à la Maladière (19h), retour dimanche. Avant même de connaître le verdict, on peut parler d'un petit miracle.

«Même après notre début de saison catastrophique, je n'ai pas douté de ses qualités d'entraîneur, explique Sandro Bürki, le directeur sportif du FCA. On n'a rien changé, parce qu'on sentait que l'équipe était toujours derrière lui.» Bien vu. Vingt-cinq matches (et 60 points) plus tard, voilà les Argoviens en pleine euphorie, prêts à décrocher la timbale. Et Patrick Rahmen, forcément, n'y est pas pour rien.

Qui est le sorcier du Brügglifeld? Formé à Nordstern avant de s'engager chez les juniors du FC Bâle en 1985, le jeune attaquant ne percera jamais vraiment à Saint-Jacques. Parti aux Young Boys en 1991, il y fera trente apparitions en Ligue nationale A. A son actif, trois buts, dont les deux tiers furent inscrits le 19 octobre 1991 au Wankdorf, face à Xamax - mauvais présage pour les rouge et noir?

Entraîneur-joueur au SC Dornach dès 2000, Patrick Rahmen coachera les jeunes du FC Bâle entre 2004 et 2011, histoire de se faire les dents. Lorsque Thorsten Fink quitte le banc du Parc Saint-Jacques pour Hambourg, c'est lui qu'il choisit comme assistant. Responsable de la relève hambourgeoise, puis à nouveau assistant de Joe Zinnbauer à la tête du HSV (24 matches durant la saison 2014/15), l'oiseau se voit enfin offrir la possibilité d'entraîner sa première équipe professionnelle: le FC Bienne, qui vient de se découvrir des ambitions démesurées, avec son nouveau stade.

Après un bon début de saison, le club, miné par les soucis extrasportifs, se dirigera vers la faillite. «Malgré cette triste fin, je garde un très bon souvenir de Patrick, se souvient Jérémy Manière, dans l'équipe cette saison-là. C'est quelqu'un de très compétent, humain et ouvert, qui aime échanger avec ses joueurs, que ce soient les jeunes ou les plus expérimentés. J'appréciais aussi beaucoup sa façon d'aborder le football, avec la volonté de construire depuis derrière mais sans prendre trop de risques.»

Assistant de Markus Babbel à Lucerne dès février 2016, Patrick Rahmen continue à exercer son métier dans une ombre relative, qui semble très bien lui convenir. Lorsque le FC Aarau frappe à sa porte, l'été dernier, il ne laisse pas passer sa deuxième opportunité de diriger un groupe. Avec les déboires que l'on sait, dans un premier temps, puis le tour de force qui lui permet, aujourd'hui, de rêver devenir un entraîneur de Super League, à 50 ans.

Ton opinion