Devoir de mémoire: Pavés du souvenir pour des victimes zurichoises de l’holocauste
Publié

Devoir de mémoirePavés du souvenir pour des victimes zurichoises de l’holocauste

Deux pierres ont été déposées vendredi devant l'ancien domicile de Lea Berr, en hommage à la Zurichoise et à son fils, morts en 1945 à Ausschwitz.

 Ce type d’action commémorative a déjà eu lieu dans de nombreuses villes européennes ces 30 dernières années.

Ce type d’action commémorative a déjà eu lieu dans de nombreuses villes européennes ces 30 dernières années.

KEYSTONE/ENNIO LEANZA

Des «pavés de mémoire» ont été posés vendredi à Zurich devant les anciens domiciles de quatre victimes de l’holocauste. Ce type d’action commémorative a déjà eu lieu dans de nombreuses villes européennes ces 30 dernières années.

Le couple d’artistes allemands Katja et Gunter Demnig est à l’origine de la pose de pavés de mémoire en hommage aux personnes mortes dans les camps de concentration nazis. Plusieurs personnalités dont l’écrivaine Ruth Schweikert et l’historien Jakob Tanner ont initié le même type d’action dans les villes suisses, écrit l’association Pavés de mémoire Suisse.

Parmi les pavés du souvenir posés dans quatre quartiers différents de la ville, l’un rend hommage à Lea Berr, née en 1915 à Buenos Aires dans une famille juive de Suisses de l’étranger. Après être revenue d’Argentine, elle a vécu à Zurich jusqu’en 1937, lorsqu’elle s’est mariée avec un Français et a emménagé avec lui en France.

Arrêtée par la Gestapo, le 28 février 1944, avec son mari et leur fils âgé de 2 ans, Lea Berr a été déportée à Ausschwitz. Les circonstances exactes de sa mort ainsi que du décès de son enfant ne sont pas connus. Les autorités françaises ont fixé rétroactivement la date de leur mort au 1er février 1945. Le mari de Lea Berr est décédé le 4 avril 1945 dans un camp externe de Mauthausen.

(ats/nxp)

Votre opinion