Publié

FootballPays-Bas - Allemagne Au bout de l'ennui

On est allé au bout de l'ennui à Amsterdam.

La rencontre amicale entre les Pays-Bas et l'Allemagne fut loin de tenir ses promesses avec des Néerlandais trop sur la défensive et des Allemands en panne d'inspiration. Le 0-0 qui a sanctionné les débats découle ainsi d'une logique implacable. Sans véritable avant-centre en raison des forfaits de Klose et de Gomez, l'Allemagne a singulièrement manqué de tranchant dans la surface adverse. On n'a noté à son crédit qu'une seule véritable occasion, une percée de Götze, qui était stoppé par Heltinga. Côté néerlandais, Neuer n'a été inquiété que sur une frappe de de Vrij. Devant leur public, les Pays-Bas n'ont pas hésité une seule seconde à adopter une tactique extrêmement défensive comme si l'unique objectif de la soirée était de tenir le 0-0. Les 51 000 spectateurs ont vainement attendu l'étincelle. Elle n'est jamais venue malgré la présence d'un Robben ou d'un van der Vaart. Avec Louis van Gaal à la barre, les Pays-Bas risquent bien d'être encore plus rigoureux que par le passé. Le temps des poètes au pays des tulipes est révolu. Louis van Gaal et Joachim Löw avaient arreté des choix significatifs au coup d'envoi. Van Gaal avait ainsi laissé Huntelaar sur le banc pour lui préférer Kuyt alors que Löw, malgré toutes les absences auxquelles il avait dû faire face, n'avait pas titularisé Podolski. Le buteur de Schalke et l'attaquant d'Arsenal peuvent nourrir certaines inquiétudes quant à leur avenir en sélection.

(SI)

Ton opinion