Un jour, une joueuse: Pays-Bas: Jackie Groenen, celle qui ne devrait pas être là

Publié

Un jour, une joueusePays-Bas: Jackie Groenen, celle qui ne devrait pas être là

Pendant le début de l'Euro 2022, lematin.ch vous présente une joueuse par sélection présente en Angleterre. On continue avec les Pays-Bas et sa joueuse qui rêvait de jouer pour la Belgique.

par
Robin Carrel
(Manchester)
La joueuse presque Belge (au premier plan).

La joueuse presque Belge (au premier plan).

AFP

Il y a huit ans, Jackie Groenen était frustrée. Elle ne se sentait pas considérée par les encadrements des équipes néerlandaises des moins de 17 ans, puis des moins de 19 ans. Elle a alors pris une décision drastique: elle voulait jouer pour la Belgique, un pays qu'elle pouvait toucher des doigts depuis sa ville natale de Poppel. Mais la FIFA en a décidé autrement et elle n'a, aujourd'hui, pas vraiment à s'en plaindre.

«Après beaucoup de paperasse et un long moment, j'ai finalement été informée par la FIFA que je n'étais pas autorisée à jouer pour la Belgique. Apparemment, je suis «coincée» avec les Pays-Bas, se marrait-elle un peu jaune à l'époque. Lorsque j'ai joué pour l'équipe nationale néerlandaise en U17 et en U19, je n'avais pas encore de passeport belge à l'époque! Alors il a fallu continuer…»

Deux ans après, elle a intégré les «grandes» Néerlandaises et été sélectionnée à 86 reprises depuis. Jackie Groenen a très vite connu la consécration, en remportant l'Euro 2017, jouant tous les matches et étant sélectionnée dans l'équipe type du tournoi. Disons que ça a un peu participé au fait qu'elle ne regrette pas trop d'avoir changé de nationalité sportive dans ces vertes années...

L'ancienne triple championne des Pays-Bas de... judo a dû arrêter sa quête de ceintures colorées, alors qu'elle avait 17 ans. Son employeur de l'époque, le FCR 2001 Duisbourg en Allemagne, n'avait que moyennement goûté que sa joueuse se casse une hanche la veille d'une partie de football! Jackie Groenen a donc dû choisir entre ses deux disciplines préférées et c'est le jeu de ballon qui l'a emporté.

Testée positif au coronavirus après le match nul contre la Suède (1-1) lors du choc au sommet de ce groupe, la milieu de terrain de Manchester United est incertaine pour le 2e match de son équipe, où les tenantes du titre partiront largement  favorites face aux Portugaises.  Mais attention, «je n'ai jamais trouvé que le Portugal était une équipe facile. Elles jouent un peu comme l'Espagne, même si elles sont un peu moins techniques et davantage physiques, a-t-elle analysé il y a quelques jours. Et puis nous avons aussi la Suisse... C'est juste un groupe compliqué, mais on avait aussi ça lors du précédent Championnat d'Europe.» Et ça s'était assez bien fini pour elle.

Ton opinion