Publié

FribourgPeines confirmées après la chute d'un échafaudage

Deux des hommes prévenus pour la mort de la jeune Ana à la poste de Fribourg en mars 2006 ont demandé l'acquittement, sans succès.

par
Anne Hemmer
Le 3 mars 2006, une jeune femme était morte sous cet échafaudage qui s'était écroulé.

Le 3 mars 2006, une jeune femme était morte sous cet échafaudage qui s'était écroulé.

Charly Rappo

Nouvel épisode dans l'affaire de l'effondrement de l'échafaudage de la poste de Fribourg, qui avait causé la mort de la jeune Ana en mars en 2006. Devant le Tribunal cantonal de Fribourg, deux des six hommes condamnés en première instance demandaient l'acquittement total. Leur souhait a été balayé jeudi par les magistrats. Leurs peines respectives de 120 et 180 jours-amendes avec sursis pour violation des règles de l'art de construire par négligence et homicide par négligence sont donc confirmées.

Pour mémoire, les faits remontent au 3 mars 2006. L'adolescente, alors âgée de 17 ans, est morte écrasée par l'effondrement d'un échafaudage devant la poste de Fribourg. Lorsque les sept tonnes de ferraille de l’échafaudage se sont effondrées, seulement 3 vis les retenaient à la paroi au lieu de 18 à 35. Les vents relativement violents le soir du drame avaient fait le reste. Une longue procédure d'instruction et le renvoi du procès à deux reprises ont repoussé les audiences au mois de juillet 2011. Le tribunal pénal de l'arrondissement de la Sarine (FR) avait alors condamné les six hommes - du chef de chantier au directeur des travaux en passant par les ouvriers - à des peines allant de 120 à 170 jours amendes avec deux ans de sursis. Un septième avait été acquitté.

Votre opinion