La finale - «Pékin express»: les deux copines battues par un père et sa fille
Publié

La finale«Pékin express»: les deux copines battues par un père et sa fille

Christophe et Claire ont remporté la saison 14 mardi soir sur M6 avec seulement trois minutes d’avance sur Cinzia et Rose-Marie.

par
Laurent Flückiger
M6 aime les surnoms un peu nuls: voici le «père chic» et la «fille choc» et les «deux copines».

M6 aime les surnoms un peu nuls: voici le «père chic» et la «fille choc» et les «deux copines».

M6 / Instagram

Au bout du suspense, Christophe et Claire, un père et sa fille, ont remporté la finale de «Pékin express: la route des 3 continents» diffusée mardi sur M6 et les 58 730 euros (63 904 francs) en jeu. «Cette émission est intelligente car elle fait ressortir les meilleurs côtés de l’homme. On a vécu des moments de partage qui font la beauté de notre expérience. On a reçu une vraie leçon de vie. On a appris tous les deux qu’on pouvait se dépasser. Papa a perdu 4-5 kg en Ouganda, moi 2 kg. On est allés au bout de même», déclarent-ils à «Télé-Loisirs». Sur Twitter, beaucoup de téléspectateurs se sont dits émus. Il faut dire qu’ils étaient mal partis.

En face, Rose-Marie et Cinzia (qui dessine de la lingerie), les «deux copines», malgré leurs blessures (lune à la cheville et lautre aux genoux) ont commencé fort à Istanbul et ont même réussi à subtiliser 10 000 euros à leurs concurrents. Elles se sont finalement inclinées pour trois minutes. Elles sont arrivées abîmées mais avec le sentiment de s’être dépassées, confie-t-elle.

«Il faut qu’on reparte»

Et au sujet de l’image qu’elles renvoyaient dans l’émission: «Quand on nous traite de bimbos et quon essaie de jouer sur le côté manipulatrice? rigole Cinzia… Ce nétait pas du tout nous. Dailleurs, limage quon renvoie vers la fin colle beaucoup plus à nos personnalités, on voit bien quon est tout le temps en train de remercier les gens et dans la gratitude.»

Elles se disent prêtes à repartir. Même sentiment chez le «père chic» et la «fille choc», comme les appelle M6. «Quand je suis revenu, javais dit une fois pas deux. Mais avec le recul je me dis il faut quon reparte, on va leur donner une leçon à tous ces jeunes!»

Votre opinion

6 commentaires