Football: Les filles de Pelé se veulent rassurantes 

Publié

FootballLes filles de Pelé se veulent rassurantes 

Deux filles de la légende du football, le Brésilien Pelé, hospitalisé depuis mardi, ont affirmé dimanche que son état de santé ne présentait aucun «risque» et se sont montrées optimistes quant à son retour à la maison.

par
André Boschetti
Pelé pose avec un trophée qu’il n’a jamais remporté. Vainqueur de la Coupe Jules Rimet pour la troisième fois en 1970, le Brésil de Pelé avait alors pu la conserver définitivement. Un privilège qui n’existe plus aujourd’hui. Même si Neymar et Cie s’imposent au Qatar – sixième succès en Coupe du monde et troisième depuis l’apparition du trophée actuel – ils ne pourront pas le garder. 

Pelé pose avec un trophée qu’il n’a jamais remporté. Vainqueur de la Coupe Jules Rimet pour la troisième fois en 1970, le Brésil de Pelé avait alors pu la conserver définitivement. Un privilège qui n’existe plus aujourd’hui. Même si Neymar et Cie s’imposent au Qatar – sixième succès en Coupe du monde et troisième depuis l’apparition du trophée actuel – ils ne pourront pas le garder. 

AFP

Connaître avec exactitude l’état de santé d’Edson Arantes do Nascimento, dit Pelé, est aussi compliqué que de deviner ce qu’il allait faire du ballon au cours de sa carrière. Ce dont on est certain, c’est que le triple vainqueur de la Coupe du monde (1958, 1962 et 1970) avec le Brésil souffre depuis septembre 2021 d’une tumeur du côlon. Lundi dernier, il a été admis à l’hôpital Albert Einstein, à Sao Paolo. Pour «une visite de contrôle planifiée depuis longtemps», selon son proche entourage. Une version immédiatement démentie par ESPN Brésil qui évoquait «un œdème généralisé» et une «confusion mentale importante». 

Un article alarmant

L’incertitude des Brésiliens et de tous les amoureux du football s’est grandement amplifiée samedi matin à la lecture d’un article alarmant publié par le plus grand quotidien du pays, la Fohla de Sao Paolo. Selon les informations recueillies par le journal, Pelé (82 ans) avait dû être placé en soins palliatifs après avoir subi une opération chirurgicale pour traiter les métastases dans ses intestins.

«Mes amis, je veux que tout le monde reste calme et positif. […] Et regardez aussi le Brésil en Coupe du monde! Merci pour tout» 

Pelé dans un communiqué publié sur Instagram

Pour essayer de calmer une inquiétude toujours plus vive, l’hôpital a publié, samedi en fin de journée, un communiqué sur la situation de l’ancien No 10 de la Seleçao en disant qu’il y avait été admis «pour une réévaluation de la chimiothérapie contre la tumeur du côlon, identifiée en septembre 2021. Il suit toujours un traitement et son état de santé reste stable. Il a également eu une bonne réponse aux soins des infections respiratoires, sans aggravation de l'état au cours des dernières 24 heures».

Ses filles rassurent

Quelques heures plus tard, un message un peu plus rassurant a été posté sur le compte Instagram de Pelé. «Mes amis, je veux que tout le monde reste calme et positif. Je suis fort, avec beaucoup d'espoir, et je suis mon traitement comme d'habitude. Je tiens à remercier toute l'équipe médicale pour les soins que j'ai reçus. J'ai une grande foi en Dieu et chaque message d'amour que je reçois de vous, partout dans le monde, me donne plein d'énergie. Et regardez aussi le Brésil en Coupe du monde ! Merci pour tout.» 

Dimanche, deux filles de la légende du football, le Brésilien Pelé, hospitalisé depuis mardi, ont affirmé que son état de santé ne présentait aucun «risque» et se sont montrées optimistes quant à son retour à la maison.

Pelé «est malade, il est vieux, mais en ce moment il est hospitalisé pour une infection pulmonaire. Et quand il ira mieux, il rentrera à la maison», a affirmé sa fille Kely Nascimento, dans un entretien avec la chaîne brésilienne Globo.

Cette infection pulmonaire provient d’une contamination au Covid-19 contractée il y a trois semaines.

Mais «il n’est pas dans une unité de soins intensifs, il est dans une chambre normale. Il ne court pas de risques, il est en traitement», a ajouté sa soeur Flavia Arantes.

De quoi un peu rassurer les Brésiliens avant lundi et ce huitième de finale contre la Corée du Sud (20 heures) qui tiendra en haleine tout un peuple qui rêve depuis vingt ans d’ajouter une sixième Coupe du monde à son incomparable palmarès. 

Ton opinion