Publié

SchwyzPensant que sa mère était une sorcière, il l'avait tuée

Un jeune homme a été condamné par la justice schwytzoise à suivre une thérapie stationnaire pour le meurtre de sa mère.

L'audience s'est tenue au Tribunal pénal de Schwyz.

L'audience s'est tenue au Tribunal pénal de Schwyz.

archive/photo d'illustration, Keystone

Le Tribunal pénal de Schwyz a imposé jeudi une thérapie stationnaire à un homme de 19 ans souffrant de schizophrénie pour l'assassinat de sa mère en octobre 2018 à Brunnen (SZ). Pensant que c'était une sorcière, il l'a poignardée mortellement avant de la brûler.

La cour a suivi la procureure et l'avocat de la défense, qui plaidaient l'irresponsabilité pénale du prévenu. C'est pourquoi il n'ira pas en prison. Le coupable se trouve déjà dans une clinique depuis avril dernier.

L'accusé a dit durant le procès qu'il se sentait prêt à sortir de l'hôpital pour être soigné en ambulatoire. Les médicaments fonctionnent et il entend les prendre sa vie durant. Mais la juge a estimé qu'il devait pour l'heure rester en établissement fermé.

Pause de midi sanglante

Le fils a tué sa mère de 56 ans d'au moins quatre coups de couteau alors que celle-ci était rentrée à la maison pour prendre le repas de midi. Il l'a laissée se vider de son sang dans la cuisine. Il a ensuite brûlé le corps dans la cheminée d'une maison de jardin.

Il a raconté avoir réalisé quatre jours avant de passer à l'acte que sa mère était une sorcière. Il a entendu un bruit de verre brisé sans que rien ne soit cassé et a interprété cela comme un «mauvais présage pour toute la population».

Accident de vélo et psychotropes

Avant le crime, le jeune homme avait entamé un apprentissage de polymécanicien, poste qu'il a finalement perdu. Selon son avocat, sa maladie est apparue quelques mois avant l'assassinat après un accident de vélo où il s'est blessé à la tête.

«Je ne consommerai plus jamais de substances psychoactives et je regrette beaucoup d'avoir commis cet acte», a déclaré l'accusé face à la Cour. Les coûts de la procédure sont à la charge de la collectivité. Le jugement n'est pas encore entré en force.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!