Assassinat d’Hélène Pastor – Perpétuité confirmée en appel pour le gendre de la milliardaire monégasque
Publié

Assassinat d’Hélène PastorPerpétuité confirmée en appel pour le gendre de la milliardaire monégasque

Dans le procès sur l’affaire Hélène Pastor, à Aix-en-Provence, la cour d’appel a confirmé le premier verdict. Le gendre de la milliardaire est bien condamné à la perpétuité.

Le gendre d’Hélène Pastor entend se pourvoir en cassation.

Le gendre d’Hélène Pastor entend se pourvoir en cassation.

AFP

Le gendre de la milliardaire monégasque Hélène Pastor, Wojciech J., a été condamné en appel, vendredi, à la réclusion criminelle à perpétuité, pour avoir commandité l’assassinat de sa belle-mère et de son majordome égyptien, en 2014, à Nice.

La Cour d’assises d’appel des Bouches-du-Rhône a confirmé la peine de première instance contre l’ex-consul honoraire de Pologne à Monaco, mais n’a pas prononcé la peine de sûreté qu’avait requise l’avocat général. Les auteurs des faits, le tireur et le guetteur, ont également été de nouveau condamnés à la perpétuité.

Le gendre va se pourvoir en cassation

«Que l’accusé plaide ou non coupable, il est condamné à la réclusion criminelle à perpétuité. Alors vous imaginez bien que pour nous, le combat n’est pas terminé», a réagi son avocat, Jean-Jacques Campana, en annonçant un pourvoi en cassation. Pascal D., l’ex-coach sportif de Wojcech J., a, lui, vu sa peine réduite de huit ans par rapport au premier procès, à 22 ans de prison. Il a toujours reconnu sa participation dans l’organisation du guet-apens mortel et a demandé «pardon» aux familles d’Hélène Pastor et du majordome égyptien Mohamed D. lors du procès.

Enfin, Omer L., soupçonné d’avoir joué l’entremetteur entre le guetteur et le tireur, acquitté en première instance, n’est cette fois-ci pas ressorti libre de la cour d’appel, condamné à une peine de six ans d’emprisonnement.

«Justice a été rendue et bien rendue», a rapidement réagi, après l’énoncé des peines, l’avocat de Pascal D., les larmes aux yeux pour son client, qui ne souhaitait pas faire appel et qui voit finalement sa peine notablement réduite.

Tués par balles devant l’hôpital de Nice

Le 6 mai 2014, Hélène Pastor, 77 ans, et son chauffeur égyptien Mohamed D., 63 ans, avaient été mortellement blessés par balles devant l’hôpital de Nice, où elle était venue rendre visite à son fils, Gildo, victime d’un AVC. Cette affaire retentissante avait secoué la principauté de Monaco, dont la famille Pastor, à la tête d’un empire immobilier, est une des plus connues.

(AFP)

Votre opinion