Justice: Perpétuité pour l'homme aux 60 coups de couteau

Publié

JusticePerpétuité pour l'homme aux 60 coups de couteau

Le Tribunal de l'Est vaudois a rendu à l'instant son verdict dans l'affaire de l'Irlandais qui s'était acharné sur son épouse russe de 45 ans, dans leur appartement de Lutry.

par
Benjamin Pillard
1 / 4
LA VICTIME Cela fait deux ans, jour pour jour, qu'une Russe de 45 ans mourait d'une soixantaine de coups de couteau assénés par son mari irlandais, à Lutry (VD). Sa mère lui rend hommage.

LA VICTIME Cela fait deux ans, jour pour jour, qu'une Russe de 45 ans mourait d'une soixantaine de coups de couteau assénés par son mari irlandais, à Lutry (VD). Sa mère lui rend hommage.

DR
L'ASSASSIN Actif dans la City londonienne avant de rencontrer Galina, cet Irlandais s'était spécialisé en Suisse dans la communication d'entreprise.

L'ASSASSIN Actif dans la City londonienne avant de rencontrer Galina, cet Irlandais s'était spécialisé en Suisse dans la communication d'entreprise.

DR
LE LIEU DU CRIME Cette bâtisse cossue de Lutry.

LE LIEU DU CRIME Cette bâtisse cossue de Lutry.

Laurent Crottet

Le crime conjugal était d'une rare violence: un lundi matin de mars 2015, alors que le couple se trouvait à son domicile de Lutry (VD), un quadragénaire irlandais s'était précipité sur la femme qui partageait sa vie depuis près de 20 ans - au moment où cette Russe de 45 ans s'apprêtait à se rendre à son travail, dans les bureaux lausannois du cigarettier Philip Morris. La poignardant à une soixantaine de reprises, à l'aide de deux couteaux à viande différents (nos révélations du 23 mars dernier).

Conseil de la famille de la victime, Me Simon Perroud confiait alors au «Matin» le mobile présumé de l'affaire, à savoir que l'Irlandais aurait voulu à tout prix empêcher que la victime puisse se rendre à une convocation de police dans le cadre d'une enquête pénale ouverte contre lui pour des affaires de mœurs, prévue le jour de l'homicide, à 14h. Le Tribunal de l'Est vaudois a rendu à l'instant sa condamnation à l'encontre du tueur irlandais: prison à vie, assortie d'un traitement psychothérapeutique, tel que requis plus tôt dans l'après-midi -bien que du bout des lèvres- par le procureur Hervé Nicod. «Il n'existe pas de mobile plus égoïste», a déclaré la présidente Anne-Catherine Page, au moment d'expliquer la qualification d'assassinat. «Votre culpabilité est écrasante: vous avez attaqué par surprise, de dos, de manière totalement inattendue, et particulièrement perfide, violente, acharnée.» L'affaire pourrait bien faire l'objet d'un recours devant la Cour d'appel pénale vaudoise.

Ton opinion