13.12.2019 à 17:19

Canton de ZurichPerpétuité pour un homme après un double assassinat

Le tribunal de district de Bülach (ZH) n'a pas prononcé l'internement que demandait le Ministère public à l'encontre du principal accusé, un ancien patron d'une société de transports.

Le tribunal de district de Bülach (ZH) a dû juger une affaire particulièrement sordide.

Le tribunal de district de Bülach (ZH) a dû juger une affaire particulièrement sordide.

Keystone

Un homme de 30 ans a été condamné vendredi à la prison à vie par le tribunal de district de Bülach (ZH), mais pas à l'internement. Il a été reconnu coupable de l'assassinat de deux hommes en 2016. Les deux autres accusés sont condamnés à treize et onze ans de prison.

Principal accusé de ce procès, l'ancien patron d'une société de transports basée dans le canton de Berne est condamné pour assassinats, brigandages, extorsion et chantage, enlèvement, séquestration et escroqueries. Le tribunal n'a pas prononcé l'internement que demandait le Ministère public.

Ses deux complices, son épouse âgée de 29 ans et un ami garagiste de 36 ans habitant le canton de Soleure, sont condamnés pour complicité d'assassinats. La femme écope de treize ans de prison et l'autre prévenu de onze ans de réclusion. Le jugement n'est pas encore entré en force.

Expertise psychiatrique

Le procès des trois accusés avait débuté en septembre. Il avait été interrompu pour compléter l'expertise psychiatrique du principal accusé. Celle-ci ne permet pas d'affirmer avec certitude qu'il existe un risque de récidive de la part du prévenu.

Les faits remontent à 2016. Le corps d'un Zurichois de 39 ans a été découvert à Boppelsen (ZH). Celui d'un Serbe habitant le canton de Berne de 25 ans a été retrouvé à Utzigen (BE). Dans les deux cas, les auteurs des meurtres ont scotché du ruban adhésif sur le nez et la bouche de leurs victimes jusqu'à ce qu'elles meurent d'asphyxie.

Quatre personnes ont été arrêtées après la découverte du corps à Boppelsen. En raison du silence des accusés, les enquêteurs ont mis longtemps à reconstituer le fil des événements qui se sont déroulés en avril et juin 2016.

Une voiture et un camion

Le trois prévenus ont tué les deux hommes dans le canton de Berne pour s'emparer d'une voiture et d'un camion qui appartenaient aux deux victimes. Les deux véhicules ont ensuite été revendus.

Durant le procès, le principal accusé a déclaré avoir agi sur ordre de la mafia serbe. Le tribunal a jugé cette histoire absurde, car aucun indice ne permet de la confirmer.

Pour les juges, un différend entre le principal accusé et la victime serbe est à l'origine de son assassinat. L'argent, et peut-être une affaire de drogue, ont joué un rôle. Pour la victime zurichoise, le motif est l'argent que le principal accusé pouvait tirer de la revente de son camion.

Internement ordinaire

Le Ministère public avait requis la prison à vie et l'internement ordinaire pour le principal accusé. Pour la procureure, il existe un risque que le prévenu tue à nouveau s'il se trouve dans une situation difficile à sa sortie de prison. Contre les deux complices, elle avait requis la prison à vie.

La défense avait quant à elle demandé une peine maximale de douze ans de prison pour le principal prévenu et affirmait que les conditions pour un internement ne sont pas remplies. L'absence de certitude concernant le risque de récidive doit profiter à l'accusé. Pour les deux complices, la défense avait demandé des peines de cinq ans de prison pour la femme et trois ans et neuf mois pour l'homme.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!