Publié

FootballPeter Gilliéron: «Une suspension serait un coup dur»

Selon le président central de l'ASF, la FIFA va communiquer lundi sa décision concernant l'enquête dirigée contre Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka.

par
Tim guillemin
Togliatti

Un jour après Alex Miescher (secrétaire général) et Claudio Sulser (délégué aux équipes nationales), l'ASF a envoyé son président central Peter Gilliéron au front dimanche à Togliatti. Preuve que l'affaire de la double célébration des buts marqués par Xherdan Shaqiri et Granit Xhaka vendredi face à la Serbie est prise au sérieux par les instances du football suisse.

«A ma connaissance, la commission de la discipline de la FIFA rendra sa décision lundi, a dévoilé Peter Gilliéron. Une suspension serait un coup dur pour nous. Elle n'aurait en principe pas d'effet suspensif, même s'il faut avoir connaissance de la décision avant d'être aussi affirmatif», a affirmé le président de l'ASF, quelques heures après avoir pris connaissance de l'ouverture d'une enquête contre les deux joueurs.

«Les joueurs sont tranquilles»

«Avec Claudio Sulser, nous avons la chance d'avoir quelqu'un qui a fait partie de cette commission de discipline. Et moi-même, je suis juriste. Nous n'allons pas demander conseil à un avocat spécialisé», a confié Peter Gilliéron, qui ne veut pas être «trop pessimiste».

L'ASF avait-elle tenté de prévenir ce genre de gestes avant le match? «Non, nous n'avons pas parlé avec les joueurs avant le match, car ils étaient tranquilles», s'est justifié Peter Gilliéron, qui s'est montré clairement solidaire de Xherdan Shaqiri et de Granit Xhaka. L'ASF soutient des joueurs et a décidé de le montrer. «Ils sont tranquilles, tout cette histoire ne les perturbe pas», a expliqué Peter Gilliéron, qui va tout faire pour que ces événements ne viennent pas briser la belle dynamique de l'équipe.

Ton opinion