Publié

PolitiquePeter Spuhler quitte le Conseil national

L'UDC thurgovien Peter Spuhler est sur le point de se retirer du Conseil national après treize ans d'activité.

Peter Spuhler.

Peter Spuhler.

Keystone

Dès le 1er janvier, il pourra davantage se concentrer sur ses responsabilités en tant que directeur de Stadler Rail et membre du conseil d'administration de Aebi-Schmidt, Rieter et Autoneum.

Pour le Thurgovien de 53 ans, les appels d'offres en recul de sa société de construction de matériel ferroviaire roulant Stadler Rail et les effets néfastes du franc fort nécessitent une attention de tous les instants. «Je pense que la crise du franc, et la récession dans de nombreux secteurs, doivent être perçus comme des challenges importants», a-t-il précisé mardi dans un communiqué.

Avec Stadler Rail, il nous appartient de dénicher de nouveaux marchés hors d'Europe dans les prochaines années, poursuit ce membre de la commission parlementaire de l'économie. Il déclare vouloir se concentrer davantage sur ses activités de directeur et de membre de plusieurs conseils d'administration.

«Nous comprenons et respectons le fait que Peter Spuhler donne la priorité dans la situation actuelle à ses hautes responsabilités entrepreneuriales», a communiqué Adrian Amstutz, président du groupe UDC aux Chambres fédérales. «Peter Spuhler est et reste pour nous un entrepreneur expérimenté, à qui nous continuerons de demander conseil en matière d'économie et de politique fiscale.»

Tout au long des dernières années, Peter Spuhler s'est régulièrement démarqué de la politique européenne de son parti. A l'instar de Bruno Zuppiger, l'ex-président de l'Union des arts et métiers (USAM), il a toujours représenté l'aile économique et modérée de l'UDC.

(ats)

Votre opinion