Publié

BâlePetit ibis deviendra grand

Noirs, rouges ou blancs, des ibis et des aigrettes sont nés au zoo de Bâle.

Les ibis rouges et les aigrettes garzettes du zoo de Bâle nourrissent leurs oisillons. Jusqu'à présent, un seul œuf de chaque espèce a éclos, mais les autres ne devraient pas tarder à suivre. Par ailleurs, deux jeunes ibis chauves ont déjà pris leur envol.

La plupart du temps, on aperçoit seulement le petit bec du jeune ibis affamé dépasser du plumage rouge vif de ses parents où il se cache. Pour l'instant, on ne voit pas encore que ce vilain oisillon deviendra un magnifique oiseau. En effet, sa couleur gris anthracite et son long bec droit pourraient laisser penser que cet oisillon appartient à une espèce totalement différente de celle de ses parents, qui possèdent eux un bec recourbé. Grâce aux colorants présents dans son alimentation, il deviendra bientôt d'un rouge éclatant.

Les deux jeunes Ibis chauves, quant à eux, sont déjà bien grands. Toutefois, leur tête de couleur foncée les différencie clairement de leurs parents. L'Ibis chauve, aujourd'hui en voie de disparition, nichait encore en Suisse au 17e siècle, avant de disparaître du paysage helvétique. Il ne reste aujourd'hui plus que quelques individus dans le monde. Cependant, depuis peu, des Ibis chauves ont de nouveau été aperçus en Suisse, ce qui est un véritable évènement. Avec une population de moins de 300 individus, l'Ibis chauve fait partie des espèces d'oiseaux les plus menacées de la planète.

La petite Aigrette garzette ressemblera plus tard à ses parents, avec un somptueux plumage et une huppe de fines plumes de parure. Au 19e siècle, les belles plumes des Aigrettes garzettes étaient très appréciées dans l'industrie de la mode, ce qui a conduit à leur chasse intensive. Aujourd'hui, seuls les plus chanceux pourront en apercevoir en Suisse au printemps et en été.

Ton opinion