Carnaval: Pétition pour le Rai Tiai Tiai

Publié

CarnavalPétition pour le Rai Tiai Tiai

Menacée par l'interdiction de tracter des chars où sont juchés des jeunes, la tradition ajoulote du Rai Tiai Tiai reçoit le soutien d'un parti qui veut obtenir un loi spécifique.

par
Vincent Donzé
«Laisse la jeunesse s'amuser!», clame Pascal Prince.

«Laisse la jeunesse s'amuser!», clame Pascal Prince.

Le Matin

Les groupes de jeunes qui organise le Rai Tiai Tiai de Porrentruy ont été rappelé à l'ordre par la gendarmerie jurassienne, avant l'édition 2016: «L'utilisation de véhicules pour tracter les chars de Rai Tiai Tiai est interdite», révélait mercredi dernier «Le Quotidien jurassien».

Le courrier envoyé par la police aux communes n'est pas une directive, mais un rappel: selon l'ordonnance sur la circulation routière, les véhicules agricoles ne peuvent circuler sur route que pour des courses agricoles, ou, pour des rares occasions, pour participer à un cortège.

Selon la police, le Rai Tiai Tiai n'est pas un cortège encadré et organisé», puisque le parcours dans les villages est aléatoire, avant la convergence sur Porrentruy la veille de Mardi gras. La police a promis des contrôles en indiquant que toute infraction sera «dénoncée au Ministère public»..

Apprendre à deux semaines de l'événement que les convois sont illégaux: le coup était dur, mais un un internaute a remis la tradition au milieu du carnaval: «Tout le monde pleure que nos traditions se perdent avec de telles interdictions... Mais la tradition ce n'est pas les tracteurs et la sono à haute dose. Au Raï tia tia, la tradition c'est quelques farces aux voisins et à la commune (pas des dégâts comme ces dernières années à Alle, comme exemple), c'est le déguisement et le bruit fait en tapant sur des tonneaux ou autres vieux couvercles de casseroles. Bon il est vrai que les jeunes ces dernières années avaient fait de superbes chars, dommage à ce niveau»., a écrit un lecteur du QJ.

La majorité des chars étant déjà montés, les groupes de jeunes n'ont pas envisagé l'abandon du Rai Tiai Tiai 2016. La plupart des fêtards ont choisi de défiler à pied la veille de Mardi gras. Mais ce matin, le Rauraque du Nord s'est manifesté par la voix de Pascal Prince: «Laisse la jeunesse s'amuser!», lance-t-il à l'adresse des politiciens.

La pétition lancée ce matin demande une sorte de «Lex Rai Tiai Tiai», soit un règlement qui autorise de monter sur une remorque tractée pour célébrer la tradition ajoulote. En cas de succès, la pétition sera remise au Parlement jurassien le 24 février. «L'administration élabore des milliers de lois pas toujours utiles: qu'elle en rédige une en faveur des jeunes», tonne Pascal Prince, en déplorant la disparition des charivari dans la vallée de Delémont. Sa suggestion: une dérogation pour les convois spéciaux du Rai Tiai Tiai.

Ton opinion