15.10.2018 à 21:37

Petkovic: «Ça ne pouvait pas continuer ainsi»

Football

Le sélectionneur a recadré son équipe à la mi-temps du match gagné 1-2 en Islande lundi. Avec succès.

par
Tim Guillemin Reykjavik
Reuters

Le «Mister» n’a pas aimé la première période de la Nati à Reykjavik. «Nous avons bien commencé, mais après, nous nous sommes mis en peu dans l’insécurité en perdant des duels et en ratant des gestes simples. L’Islande nous a mis sous pression. Nous avons parlé à la mi-temps et nous nous sommes dits que ça ne pouvait pas continuer ainsi. On devait retrouver notre jeu et cela passait par des choses simples. Nous sommes restés tranquilles et nous avons élevé le niveau», a déclaré Vladimir Petkovic. Une très belle parade d’Yvon Mvogo à la 30e devant Gylfi Sigurdsson a permis à la Suisse de tenir le 0-0. Et ensuite, tout s’est mieux déroulé.

«Oui, mais on aurait dû marquer le 0-3 ou le 0-4 et tuer le match. Nous ne l’avons pas fait et après, ils ont marqué ce but exceptionnel, dont je les félicite. Ils ont montré dans ces dix dernières minutes qu’ils étaient une bonne équipe. On a souffert avec leurs frappes de loin et nous sommes restés solidaires. J’aurais aimé que mon équipe garde un peu plus le ballon, fasse preuve de plus de personnalité, mais je pense tout de même que notre victoire est méritée. De telles victoires, en souffrant un peu, nous aideront à aller de l’avant», a ajouté le sélectionneur, qui a tenu à féliciter Yvon Mvogo pour sa première titularisation. «Il a très bien fait son boulot. Il a réussi de bons arrêts, mais j’ai aussi aimé son attitude et sa présence», l’a complimenté Vladimir Petkovic. Le gardien fribourgeois a en effet préservé la victoire de la Suisse au cours de dix dernières minutes infernales.

«Nous avons fêté cette victoire. Maintenant, nous pouvons essayer de créer la surprise en novembre et essayer de prendre la première place à la Belgique!», a résumé le sélectionneur en se projetant déjà sur le match de novembre à Lucerne. Une victoire 1-0 suffira à coup sûr à la Suisse pour remporter son groupe de Ligue des Nations devant le grand favori belge.

Erik Hamren déçu pour ses joueurs

Le sélectionneur suédois de l’Islande, Erik Hamren, a lui salué la bonne fin de match de son équipe, regrettant surtout l’entame de la partie. «Nous n’avons pas bien commencé, mais après les dix premières minutes, nous avons fait une bonne première mi-temps. Le premier but a été très important. Si Gylfi Sigurdsson avait marqué le 1-0, qui sait ce qui aurait pu se passer… Leur gardien a fait un bel arrêt. Nous avons ensuite marqué un but fantastique pour revenir au score, mais nous n’avons pas pu égaliser malgré quelques belles occasions. Je suis déçu pour les joueurs, car ils ont tout donné, mais ils n’ont pas été récompensés. Nous sommes relégués, c’est un constat, mais je tiens à dire que nous avons joué contre la nation numéro 1 dans le monde, la Belgique, et la huitième, la Suisse. Ça fait mal de perdre les trois matches que nous avons joué dans cette Ligue des Nations, mais c’est la réalité.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!