Moyen-Orient - Pétrolier attaqué en mer d’Oman: l’Iran accusé de toute part
Publié

Moyen-OrientPétrolier attaqué en mer d’Oman: l’Iran accusé de toute part

Plusieurs pays, dont les États-Unis ont promis de répliquer après l’agression meurtrière menée jeudi contre un tanker géré par un milliardaire israélien.

Le Mercer Street, photographié ici en 2016, a été attaqué jeudi aux drones explosifs. Deux personnes ont été tuées. Les États-Unis, le Royaume-Uni et Israël accusent l’Iran d’en être le commanditaire. 

Le Mercer Street, photographié ici en 2016, a été attaqué jeudi aux drones explosifs. Deux personnes ont été tuées. Les États-Unis, le Royaume-Uni et Israël accusent l’Iran d’en être le commanditaire.

Johan Victor/Handout via REUTERS

Les États-Unis «sont certains que l’Iran a mené l’attaque» meurtrière contre un pétrolier géré par un milliardaire israélien en mer d’Oman, a fait savoir dimanche le secrétaire d’État Antony Blinken, rejoignant ainsi Israël et le Royaume-Uni.

«Après avoir passé en revue les informations à notre disposition, nous sommes certains que l’Iran a mené cette attaque, qui a fait deux victimes innocentes, en utilisant des drones explosifs, une arme meurtrière de plus en plus employée dans la région», déclare-t-il dans un communiqué.

Washington «se concerte avec les gouvernements dans la région et au-delà pour une réplique appropriée et imminente», ajoute Antony Blinken. «Il n’y a aucune justification à cette attaque, qui suit une série d’attaques et de comportements agressifs», condamne le secrétaire d’État américain.

La Roumanie a à son tour accusé lundi l’Iran d’être derrière l’attaque du pétrolier qui a coûté la vie à un de ses ressortissants, emboîtant le pas à Israël, aux Etats-Unis et à la Grande-Bretagne.

«A la lumière d’éléments présentés par nos partenaires internationaux faisant état d’une attaque délibérée coordonnée par l’Iran, la Roumanie exige des autorités iraniennes qu’elles fournissent sans délai des explications», a déclaré le ministère des Affaires étrangères dans un communiqué.

«L’ambassadeur d’Iran à Bucarest a été convoqué d’urgence au ministère», a ajouté la même source, soulignant que la Roumanie est en train de «se concerter avec ses partenaires afin de déterminer les réponses appropriées».

Sabotages en série

Les États-Unis rejoignent ainsi le Royaume-Uni et Israël qui ont déjà attribué l’attaque à l’Iran. Téhéran se défend pour sa part de toute implication.

Jeudi, le pétrolier Mercer Street a été la cible d’une attaque au drone en mer d’Oman. L’attaque a fait deux morts, un Britannique employé par la société de sécurité Ambrey, et un membre d’équipage roumain, selon l’armateur Zodiac Maritime, une société internationale basée à Londres et gérée par le milliardaire israélien Eyal Ofer.

Depuis des années, Israël et l’Iran s’affrontent directement ou indirectement au Liban, en Syrie et dans la bande de Gaza palestinienne. Mais ces derniers mois, cette rivalité s’est transposée en mer avec l’émergence d’une mystérieuse série de sabotages et d’attaques.

(AFP)

Votre opinion