Covid-19: Pfizer demande une autorisation pour son vaccin contre Omicron

Publié

Covid-19Pfizer demande une autorisation pour son vaccin contre Omicron

L’entreprise a transmis à Swissmedic une demande d’extension de son autorisation pour son vaccin Comirnaty contre le Covid-19. Il doit être efficace contre le nouveau variant.

Le nouveau vaccin adapté de Pfizer doit permettre de résister au variant Omicron.

Le nouveau vaccin adapté de Pfizer doit permettre de résister au variant Omicron.

20min/Simon Glauser

Pfizer veut modifier son vaccin contre le Covid-19 de manière à ce qu’il puisse être efficace contre le variant Omicron. L’entreprise vient de demander à Swissmedic une extension de l’autorisation dont elle était titulaire, depuis décembre 2020, pour la commercialisation de son vaccin Comirnaty.

La nouvelle mouture de Pfizer est un vaccin bivalent qui contient de l’acide ribonucléique messager (ARNm) de la protéine spicule extrait à la fois de la souche de Wuhan et du variant Omicron, explique Swissmedic, dans un communiqué, mardi.

Examen des aspects cliniques

Swissmedic va examiner cette demande d’extension en continu, précise-t-il. Les requérants ne sont pas tenus de présenter d’emblée un dossier complet lorsqu’ils déposent leur demande pour la première fois. Ils peuvent se contenter de transmettre à l’institut les premières séries de données dont ils disposent, avec un échéancier indiquant les dates auxquelles ils déposeront les autres séries.

Swissmedic a reçu des premières données. Leur examen va démarrer à présent concernant les aspects cliniques. La date à laquelle une décision sera prise dépendra des résultats de ces essais, ainsi que des données sur la qualité, qui n’ont pas encore été communiquées.

Pour rappel, Moderna a déposé fin juin déjà une demande d’autorisation également pour un vaccin contre Omicron.

L’Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé mardi 23'348 nouveaux cas de Covid-19 depuis le 26 juillet. Il déplore 35 décès supplémentaires tandis que 290 malades ont été hospitalisés. 601 personnes se trouvent actuellement aux soins intensifs, ce qui représente un taux d’occupation de 76,2%. 

Depuis le début de la pandémie, 3'972'610 cas de contamination ont été confirmés en laboratoire sur un total de 22'364'779 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 13'534. 

(cht)

Ton opinion

17 commentaires