Musique: Philippe Chatel, auteur de la comédie musicale «Émilie Jolie», est mort
Publié

MusiquePhilippe Chatel, auteur de la comédie musicale «Émilie Jolie», est mort

Émilie est orpheline. L’auteur-compositeur-interprète français est décédé à 72 ans d’une crise cardiaque.

Philippe Chatel avait écrit ce conte en 1979 en l’honneur de sa fille, Émilie.

Philippe Chatel avait écrit ce conte en 1979 en l’honneur de sa fille, Émilie.

Getty Images

L’auteur-compositeur-interprète Philippe Chatel, créateur du célèbre conte musical «Émilie Jolie», est décédé à Paris, à l’âge de 72 ans, a annoncé vendredi sa famille à l’AFP.

«Mon père est décédé cette nuit d’une crise cardiaque, à son domicile, à Paris», a indiqué sa fille, Émilie, à laquelle était dédié ce conte musical au succès mondial, créé en 1979 et qui a fait l’objet de plusieurs versions en quarante ans.

Avec les plus grands artistes

D’abord un disque, le conte avait été ensuite monté en spectacle et était devenu une référence dans la catégorie des comédies musicales pour enfants. La version originale (1979) avait bénéficié de la complicité d’artistes comme Georges Brassens, Julien Clerc, Henri Salvador, Françoise Hardy, Eddy Mitchell, Alain Souchon, Laurent Voulzy, Sylvie Vartan, etc.

Le disque a accompagné les jeunes années de quantité de bambins, s’inscrivant comme un solide best-seller. Chaque version (1997, 2002, 2018) intégrait de nouveaux artistes (Alain Bashung, Jacques Dutronc, Zazie, Axelle Red par exemple en 1997). Une nouvelle tournée du spectacle était programmée, a précisé le frère de l’artiste Thibault Chatel à l’AFP.

Plus de 2500 spectacles

«Depuis sa création, il ne se passe pas de semaine sans que je signe d’autorisations à la SACD (ndlr.: Société des auteurs et compositeurs dramatiques) pour que d’autres montent Émilie», déclarait Philippe Chatel. «Plus de 2500 spectacles amateurs et semi-amateurs (écoles, cours de danse, conservatoires de musique, etc.) ont ainsi vu le jour, et ça continue…» ajoutait-il.

Julien Clerc a rendu hommage à Philippe Chatel en citant un passage d’«Émilie Jolie».

(AFP avec lematin.ch)

Votre opinion