22.10.2019 à 16:06

Hockey sur glacePhilippe Furrer: «L’apport de Simpson sera énorme»

Le défenseur de FR Gottéron a côtoyé Sean Simpson en équipe de Suisse. Il attend beaucoup du nouveau membre du staff des Dragons.

par
Grégory Beaud Fribourg
Philippe Furrer estime que l'arrivée de Sean Simpson à FR Gottéron va aider les Dragons à remonter la pente.

Philippe Furrer estime que l'arrivée de Sean Simpson à FR Gottéron va aider les Dragons à remonter la pente.

Eric Lafargue

Après le premier match du duo Dubé-Rosa à la tête des Dragons, Philippe Furrer (34 ans) avait souri lorsque la pérennité de la situation avait été évoquée. Selon l’expérimenté défenseur, les deux hommes n’étaient là que pour un bref intermède. Voici donc Christian Dubé et Pavel Rosa confirmés jusqu’au terme de la saison avec Sean Simpson comme troisième membre du staff. Et comment Philippe Furrer voit-il cette option, désormais? Interview avant le premier match du trio, ce mardi soir contre Langnau (19h45).

Philippe Furrer, vous aviez souri lorsque la solution Dubé-Rosa avait été évoquée sur le long terme. Pourquoi?

Je ne suis pas là pour me cacher. J’avais souri car, soyons francs, Dubé n’a aucune expérience et je pensais que seul, ce serait difficile pour lui. Et il en a lui-même conscience, d’ailleurs. Raison pour laquelle il a justement pris Sean Simpson pour l’aider. Mais si techniquement ou tactiquement il ne peut forcément pas avoir encore d’expérience, il a une grande qualité: c’est un gagnant. Tout au long de sa carrière il a eu cette mentalité et il va nous aider dans ce domaine.

Que pensez-vous de cette option prise avec Sean Simpson en assistant?

Je crois que c’est une très bonne solution. Avec Christian Dubé et Pavel Rosa, nous avons apporté une composante émotionnelle qui faisait défaut par le passé. Désormais, avec Sean Simpson, nous ajoutons un aspect technique, stratégique et tactique qui nous sera utile. Selon moi, nous avons un excellent trio derrière la bande.

Si on vous comprend bien, on peut résumer vos mots ainsi: Dubé pour les émotions et Simpson comme le froid tacticien?

Non, je ne schématiserais pas ainsi. Simpson a travaillé près de 30 ans comme coach et a vu deux ou trois choses. Il sait de quoi il parle. Dubé est un rookie absolu en matière de coaching, mais a d’autres choses à nous apporter. Le mix me semble bon.

Un vice-champion du monde derrière la bande comme assistant d’un néophyte n’est-ce pas un peu particulier?

Nous pouvons parler de manière claire et ouverte: il sera un assistant très très important et puissant. Son influence devrait être très grande. Vous savez, je ne vois pas les gars derrière le banc comme un entraîneur et ses assistants, mais comme un coaching staff qui nous aide à aller de l’avant.

Quel souvenir avez-vous de Sean Simpson comme coach?

Il a été mon sélectionneur en équipe de Suisse. Avec lui, j’ai gagné la médaille d’argent aux championnats du monde. Je ne le connais pas en club et ce sont deux situations tout de même assez différentes. Mais il y a une chose dont je peux parler, c’est sa connaissance tactique. Il est incroyablement bon. C’est quelqu’un qui avait besoin d’un bon assistant capable de motiver les troupes. Colin Müller a longtemps été son bras droit. C’est un peu ce que j’ai l’impression de revivre avec le duo Dubé/Simpson même si les fonctions ne sont pas nommées de la même manière.

Quelle a été la réaction de l’équipe?

L’arrivée du duo Dubé-Rosa a provoqué une réaction et une progression interne. Ce n’était auparavant pas le cas et tout le monde s’en rendait compte. C’est pour cela qu’il y a eu un changement. Christian Dubé l’a bien vu et comme il a recruté lui-même les joueurs, il sait ce qu’il faut faire pour qu’ils évoluent dans de bonnes conditions et se développent. Mais il sait également que cela ne suffit pas. Qu’un excellent tacticien est nécessaire aujourd’hui. Quand je pense au CP Berne, je constate que Kari Jalonen est incroyablement bon sur cet aspect. Cela nous manquait et ce ne devrait plus être le cas désormais. La réaction du vestiaire est donc très positive.

De l’extérieur, cela semble tout de même très flou comme organisation.

Cela m’est égal. Ce qui est important c’est que l’équipe remonte au classement. Mais rassurez-vous, la structure est très claire à l’interne. Chacun sait pourquoi Simpson a été engagé et quelles sont ses fonctions. Sean Simpson aura une très grosse influence sur notre jeu, tandis que Christian Dubé apportera beaucoup en matière d’intensité, d’engagement et de volonté. Nous avons cette répartition en équipe nationale actuellement. Patrick Fischer est celui qui amène l’énergie, tandis que les aspects tactiques sont principalement dévolus à Tommy Albelin. C’est un schéma qui fonctionne.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!