Publié

ExclusifPhilippe Leuba: «Maintenant, je sais de quoi je parle»

Le conseiller d’Etat vaudois est le seul magistrat suisse à avoir accompagné des requérants renvoyés de force. Il se livre.

par
Lise Bailat
Philippe Leuba a voulu se rendre compte de la réalité du terrain, étant lui-même en charge de l’asile.

Philippe Leuba a voulu se rendre compte de la réalité du terrain, étant lui-même en charge de l’asile.

Sabine Papilloud

Le 24 avril 2012 restera une date singulière pour le conseiller d’Etat Philippe Leuba. Ce jour-là, l’élu PLR embarque à 7 h à l’aéroport de Zurich-Kloten, dans un vol spécial à destination de Moscou. A bord, des ressortissants russes – il refuse de donner leur nombre exact – déboutés en Suisse, devant être reconduits chez eux sous la contrainte. «C’était un mardi, si je me souviens bien. J’ai dû demander de modifier l’ordre du jour du Grand Conseil vaudois, mais sans en donner la raison. Tout devait rester ultraconfidentiel. J’ai juste informé le chancelier d’Etat et le président du Conseil d’Etat au dernier moment que je ferais ce vol dans une totale confidentialité. Et ma femme, bien sûr.»

Votre opinion