Publié

CyclismePhilipsen s’offre le sprint des Champs-Élysées, Vingegaard remporte le Tour

Le Belge s’est facilement imposé lors de la dernière étape du Tour de France. Quant à lui, le Danois de 25 ans s’est adjugé la Grande Boucle pour la première fois.

Le Belge Jasper Philipsen a facilement remporté le sprint des Champs-Élysées.

Le Belge Jasper Philipsen a facilement remporté le sprint des Champs-Élysées.

AFP

Le dernier sprint pour Jasper Philipsen: le Tour de France s’est terminé dimanche, en fin d’après-midi par le succès du Belge dans la 21e étape et la victoire finale du Danois Jonas Vingegaard.

À 25 ans, Vingegaard a inscrit pour la première fois son nom au palmarès, un an après sa deuxième place derrière Tadej Pogacar. Cette fois, le Danois a battu le Slovène, double tenant du titre, qui s’est incliné de trois minutes et demie au terme des quelque 3350 kilomètres du parcours.

Le Gallois Geraint Thomas, vainqueur en 2018 et deuxième l’année suivante, a accédé pour la troisième fois au podium, à l’âge de 36 ans. Le premier Français, David Gaudu, s’est classé quatrième.

Dans les 115,6 kilomètres de la dernière étape, transformée comme à l’habitude en défilé jusqu’à l’entrée sur le circuit final, l’équipe Jumbo a fêté son triomphe quasi total. Vingegaard a endossé les maillots jaune et à pois de meilleur grimpeur, van Aert le vert du classement par points.

La formation néerlandaise, qui avait subi une déconvenue inattendue en 2020 lors de la défaite du Slovène Primoz Roglic face à Pogacar, a fait main basse sur six étapes. Dont trois pour le seul van Aert, son patron sur la route.

Philipsen en patron

«On se souviendra de ces trois semaines, de la façon dont on a couru, s’est félicité le Belge avant le départ donné à La Défense. Il y avait beaucoup de stress mais on a réussi à le gérer. L’équipe a été si forte!». Sur les Champs-Élysées, van Aert s’est abstenu de disputer le sprint qu’il avait remporté l’année passée.

Philipsen, déjà vainqueur de la quinzième étape à Carcassonne, a devancé nettement le Néerlandais Dylan Groenewegen et le Norvégien Alexander Kristoff. Âgé de 24 ans, le Belge de l’équipe Alpecin s’est imposé pour la deuxième fois dans le Tour, un an après avoir pris la deuxième place sur l’avenue de la capitale.

(AFP)

Ton opinion