Publié

Cinéma généalogiquePhoto de famille

Cécilia Rouaud expose sa Photo de famille dans les salles de cinéma de Suisse romande, un croquis entre humour, tendresse et regrets sous les traits de Bacri, Paradis, Lauby, Cottin et Deladonchamps

par
Josiane & Josette

Les grands derrières, les petits devant, comme dirait Bénabar. C'est dimanche, c'est 13h, on a faim, c'est le jour du poulet rôti en famille. Et c'est surtout le jour qu'a choisi le cousin Jules pour immortaliser les générations en présence. Ton verre de blanc? Il attendra. Josiane, plus à droite. Josette, baisse-toi, on ne voit plus Jeannine. Souris bon sang! On aimerait bien mais c'est au-dessus de nos forces. Serait-ce parce que le dimanche midi est souvent un lendemain difficile et qu'on n'a pas eu le temps de passer chez le coiffeur? Est-ce la perspective de se trouver nez-à-nez avec le cliché, en grand, à chaque visite chez les grands-parents? Même chez les Gandhi c'est compliqué de transmettre sa joie de vivre, alors imaginez chez les Jo!

Il y a la soeur qui excelle dans l'immobilité, celle qu'on surnomme Dragon depuis toujours, le frère à côté de la plaque qui excelle en psychanalyse, la mère envahissante avec ses poireaux, le père complètement largué, «pas très bon en famille», qui remet le couvert avec une jeunette muette, il y a le grand-père mort et puis la grand-mère à caser. Ben oui. Qu'est-ce qu'on va faire de Mamie? Cécilia Rouaud, réalisatrice de son état, fait un arrêt sur image, comme une photo, dans son dernier film, Photo de famille, sorti sur les écrans romands la semaine dernière. Clic. Un petit air de déjà-vu? Finalement toutes les familles se ressemblent un peu, dans la névrose, dans la distance, dans l'amour, avec des plus veinards que d'autres. Et puis, à l'instant T, on se met en rang d'oignon, la famille se fige, elle sourit. Du moins elle essaie. Un flash et «un matin, on se réveille, on est vieux». Les enfants s'échappent, on essaie de les capturer sur pellicule pour les regarder sur papier glacé les soirs d'hiver. Attention, le petit oiseau va sortir.

Vous comprendrez que les photos de famille ont leur petit succès surtout quand on peut se targuer d'avoir des modèles de choix. Mais comme le dit si bien l'adage, on ne choisit pas sa famille. En ce qui concerne les JJ, il est parfois bon d'oublier son appareil photo dans un tiroir... Ça éviterait les lourds dossiers qui pourraient sortir au moment le moins opportun, ou, horreur suprême, sur Internet. Imaginez le résultat de recherche quand un futur employeur fait un petit tour sur Google pour en savoir plus sur vous. Blam! Tout ça à cause de la tante Joséphine qui n'arrive pas à garder la langue dans sa bouche au moment du «ouistiti», ou encore à l'oncle Joachim qui n'a toujours pas compris que les oreilles de lapin, passé le jardin d'enfant c'est moins drôle. On ne choisit pas sa famille, on ne choisit pas ses ancêtres. Les nôtres nous ont transmis le goût de la perruque. On ne choisit pas ses descendants non plus.

Finalement, nous nous contentons d'engranger des centaines, que dis-je, des milliers de photos dans les mémoires saturées de nos téléphones, témoins de chaque instants, accumulateurs de fichiers à trier planqués dans les méandres des ondes. Ça ne serait pas un peu triste? Rassemblons-nous, photographions-nous à l'ancienne et tant pis pour la tronche de travers, prenons rendez-vous dans un studio professionnel, soyons les modèles d'un jour, l'arbre généalogique de toujours. Qu'est-ce que tu fais dimanche ma Jo?

Faute de séance photo, il y a des séances de cinéma pour aller rire et s'émouvoir devant Photo de famille... Amis de Bienne, vous pouvez aussi découvrir le film de Cécilia Rouaud et son casting savoureux sur les écrans du Festival du Film Français d'Helvétie. À vos billets, rendez-vous dans les salles obscures, trop sombres pour réussir le moindre cliché, dernier bastion exempt d'oiseaux qui sortent, d'objectifs indiscrets. Vous pouvez même y aller sans risque avec votre famille!

Cet article vous a été concocté par JJSphere, magazine digital: les découvertes, les rencontres et les voyages de Josiane&Josette!

Plus d'infos

Photo de famille de Cécilia Rouaud avec Vanessa Paradis, Jean-Pierre Bacri

Festival du Film Français d'Helvétie Bienne, du 12 au 16 septembre 2018

Votre opinion