Harcèlement - Pierre Ménès ne veut pas revenir à l’antenne tout de suite
Publié

HarcèlementPierre Ménès ne veut pas revenir à l’antenne tout de suite

Le chroniqueur du «Canal Football Club» est toujours sous le choc après les accusations dont il a été l’objet. Interviewé par Top Santé TV, il a confié qu’il n’était toujours pas en mesure de reprendre le travail.

«Je croise beaucoup de personnes dans la rue et il n’y en a pas une qui m’a insulté», a-t-il expliqué, admettant simplement qu’il est «trop tactile, trop affectueux».

«Je croise beaucoup de personnes dans la rue et il n’y en a pas une qui m’a insulté», a-t-il expliqué, admettant simplement qu’il est «trop tactile, trop affectueux».

Getty Images

Depuis le scandale de harcèlement sexuel qui l’a ciblé dans le documentaire de Marie Portolano «Je suis une journaliste, je ne suis pas une salope», en mars dernier, Pierre Ménès se fait discret. Et à l’évidence, il n’est pas tout à fait prêt à revenir à l’antenne.

Interrogé par Top Santé TV, le chroniqueur du «Canal Football Club» s’est livré sur ce qu’il s’est passé dans sa vie ces derniers mois. «Je reconnais mes erreurs, mais je ne m’accable pas. Je sais quelle est ma nature profonde. D’ailleurs, depuis le début de tout ça, je croise beaucoup de personnes dans la rue et il n’y en a pas une qui m’a insulté», a-t-il expliqué, admettant simplement qu’il est «trop tactile, trop affectueux».

«Un Pierrot vidé de sa substance»

Alors qu’il pourrait faire son grand retour dans l’émission d’Hervé Mathoux, il refuse. Pour l’instant en tout cas. «Là, au moment où l’on se parle, j’en suis incapable. Je n’ai pas envie de donner au spectateur l’image d’un Pierrot vidé de sa substance, de son énergie, de son enthousiasme», a-t-il confié.

(Cover Media / Lematin.ch)

Votre opinion