Émouvant - Pierre Palmade rend un hommage touchant à son ami Patrick Juvet
Publié

ÉmouvantPierre Palmade rend un hommage touchant à son ami Patrick Juvet

Dix jours après l’annonce de la mort du chanteur, le comédien a finalement réussi à trouver les mots pour décrire toute l’admiration qu’il ressent pour l’artiste.

Les deux artistes sont amis depuis plusieurs années.

Les deux artistes sont amis depuis plusieurs années.

Getty Images

Trop affecté pour évoquer la mort de Patrick Juvet jusqu’à présent, Pierre Palmade a rendu un vibrant hommage à son ami, décédé le 1er avril dernier à Barcelone. Emportée à 70 ans d’une crise cardiaque, la star du disco était très proche de l’humoriste et les deux artistes avaient été régulièrement photographiés lors de soirées parisiennes dans les années 1990. Choqué par ce décès si soudain, le comédien a souhaité retranscrire sa peine dans un long texte publié dimanche sur Facebook.

«Patrick Juvet est parti il y a déjà plus d’une semaine mais nous étions tellement amis et mon chagrin tellement immense que je n’ai pas eu l’envie de le partager tout de suite sur les réseaux sociaux. Voici venu le temps de l’hommage, l’hommage à ce premier prix de conservatoire de piano, à ce mélodiste incroyable, à ce compositeur de chansons magnifiques», écrit l’ex-mari de Véronique Sanson.

Déçu de voir que la carrière de son ami est bien souvent résumée à quelques-uns de ses titres, il poursuit: «Ne le résumez pas à «Où sont les femmes?» mais donnez-vous la peine d’écouter ses slows «Faut pas rêver» ou «Les rêves immoraux» ou encore «Et si on recommençait»…»

Figure majeure du disco dans les années 1980, Patrick Juvet était également l’«un des premiers artistes français à revendiquer sa bisexualité», comme le rappelle Pierre Palmade, qui ajoute: «Il n’avait pas prévu de vieillir me disait-il souvent.»

«Nous avons énormément ri car son humour était dévastateur et sa légèreté sidérante, même sur les sujets les plus graves. Le petit prince du disco devenu vieux lion de la variété française est parti sans laisser un mot. J’essaierai de trouver ce mot dans ses chansons», conclut l’acteur de 53 ans, avant de terminer son hommage avec un émouvant «Je t’aime Patrick.»

(LeMatin.ch)

Votre opinion