24.03.2020 à 14:31

Pincé avec 100'000 frs, il conteste son enfermement

Suisse

Un homme dont la détention préventive se prolonge a tenté de la voir annulée auprès de la plus haute instance juridique du pays. Raté.

Le Tribunal fédéral.

Le Tribunal fédéral.

Keystone

Le Tribunal fédéral rejette le recours d'un trafiquant présumé contre la deuxième prolongation de sa détention préventive. L'homme a été pincé lors d'un contrôle à la frontière dans le Jura avec 100'000 francs en liquide. En outre, plusieurs téléphones portables et des traces de cocaïne ont été retrouvés dans la voiture.

Cet Albanais domicilié en Allemagne a été intercepté par les gardes-frontières en juin 2019 dans un véhicule conduit par un autre individu. Les deux hommes tentaient de passer de Suisse en France. Les liasses de billets étaient cachées dans le plafonnier de la voiture.

Réponses évasives

Comme l'indique un arrêt du Tribunal fédéral publié mardi, les deux suspects ont été placés en détention préventive. Durant ses auditions, le recourant a donné des réponses très évasives aux enquêteurs. Ainsi, il a refusé d'indiquer à qui appartenait la voiture ou les mots de passe des téléphones saisis.

Bien que la détention préventive dure maintenant depuis des mois, la 1ère Cour de droit public juge la mesure proportionnée. De nombreux indices plaident en défaveur du recourant et d'autres recherches doivent être encore menées. Comme les soupçons portent sur un important trafic de drogue, il encourt une longue peine de détention. (arrêt 1B_80/2020 du13 mars 2020)

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!