Armée: Place de tir de Forel: l’eau et les sédiments vont être analysés
Publié

ArméePlace de tir de Forel: l’eau et les sédiments vont être analysés

Le DDPS veut évaluer le potentiel de pollution des résidus de munitions sur la place de tir des Forces aériennes de Forel (FR), notamment dans l’eau et dans les sédiments.

par
Comm/smk
Les Forces aériennes suisses utilisent la place de tir de Forel depuis près d’un siècle.

Les Forces aériennes suisses utilisent la place de tir de Forel depuis près d’un siècle.

20 Minuten Agency

L’eau et les sédiments vont être analysés sur la place de tir des Forces aériennes de Forel. La campagne d’analyse devrait être menée entre le 29 et le 31 mars 2021, a annoncé jeudi le Département fédéral de la défense, de la protection de la population et des sports (DDPS).

Un concept pour l’analyse de l’eau et des sédiments a été discuté avec l'Office fédéral de l’environnement (OFEV), les cantons de Fribourg, Vaud et Neuchâtel et les associations environnementales Pro Natura et de la Grande Cariçaie.

Analyse des anciennes cibles

L’objectif est d’évaluer le potentiel de pollution des résidus de munitions sur ce champ de tir notamment dans l’eau et dans les sédiments. Onze échantillons d’eau et douze échantillons de sédiments seront prélevés dans les zones de Forel et des anciennes cibles utilisées entre 1928 et 1929.

Des échantillonnages d’eau et de sédiments seront également pris en aval et en amont de la zone afin d’avoir un point de comparaison. La prise d’échantillons d’eau sera effectuée à environ 30 cm au-dessus du fond tandis que la profondeur de pénétration maximale pour les sédiments sera comprise entre 30 et 50 cm.

Les échantillons seront analysés par le laboratoire de Spiez, pour l’analyse des métaux lourds, et par le laboratoire Bachema, pour l’analyse des explosifs. Un rapport présentant le détail des résultats sera élaboré durant le courant de l’été.

En fonction depuis 1928

Utilisée depuis 1928 pour l’entraînement au tir des avions de combat, la place de tir de Forel (FR) fait partie des trois dernières places pour l’entraînement des tirs air-sol des Forces aériennes. Actuellement, les entraînements à Forel ont lieu environ 10 jours par an.

Une première campagne d’analyses menée en 2015 sur le site par le DDPS avait alors démontré une augmentation, après les tirs, des concentrations de cuivre et de zinc dans l’eau du lac. Les mesures constatées en métaux lourds se trouvaient encore dans les valeurs limites de l’ordonnance sur la protection des eaux ainsi que de l’ordonnance sur les substances étrangères et les composants.

Votre opinion