Suisse: Places d'apprentissage: l'offre dépasse la demande
Publié

SuissePlaces d'apprentissage: l'offre dépasse la demande

Il reste encore 24'000 places vacantes, pour 19'000 jeunes à la recherche. Avec de grosses différences entre les branches.

Les places d'apprentissage manquent dans les branches des service.

Les places d'apprentissage manquent dans les branches des service.

Keystone

Si l'offre de places d'apprentissage est restée stable en avril par rapport à la même période un an plus tôt, la demande a quant à elle légèrement baissé. Le recul démographique explique notamment ce repli.

En avril, 66'000 jeunes cherchaient une place d'apprentissage. C'est légèrement moins qu'à la même période en 2015 (71'500), a indiqué mercredi le Secrétariat d'Etat à la formation, à la recherche et à l'innovation (SEFRI).

Les entreprises proposaient 79'000 places, soit 13'000 de plus que le nombre de jeunes intéressés par un apprentissage. Parmi eux, 45'500 ont déjà obtenu une réponse positive. En 2015, 80'000 apprentissages avaient été proposés par les entreprises et 50'500 jeunes avaient déjà trouvé une place en avril.

Selon les chiffres du SEFRI, 24'000 places sont encore vacantes, pour 19'000 jeunes à la recherche. Comme par le passé, l'offre dépasse donc la demande. Mais les différents métiers ne sont pas tous logés à la même enseigne.

Pas le même intérêt

Les places d'apprentissage manquent dans les branches des services, de l'impression et du design, de la santé, de l'informatique, de l'industrie de la transformation et de la vente. Ainsi, dans le domaine du design, 3000 jeunes cherchent un poste alors que seules 1500 places sont à pourvoir.

A contrario, les secteurs de l'architecture et de la construction, de l'agriculture et des professions techniques n'ont pas assez de candidatures. Seuls 6500 jeunes cherchent un emploi dans la construction, alors que le secteur offre 9000 places d'apprentissage.

Le baromètre des places d'apprentissage est établi deux fois par an (en avril et en août). Il est effectué par l'institut Link sur mandat du SEFRI. Ce printemps, 2843 jeunes et 7100 entreprises y ont participé.

(ats)

Votre opinion