Climat  – Plaintes d'ONG contre les «promesses en l’air» de Londres
Publié

Climat Plaintes d'ONG contre les «promesses en l’air» de Londres

Deux associations ont lancé des procédures judiciaires contre le gouvernement britannique, car il n'aurait pas démontré, selon elles, la crédibilité des projections de sa stratégie climatique.

L’association Friends of the Earth est coutumière d’actions en justice outre-Manche, comme ici contre la 3e piste de l’aéroport londonien de Heathrow (photo du 27 février 2020). 

L’association Friends of the Earth est coutumière d’actions en justice outre-Manche, comme ici contre la 3e piste de l’aéroport londonien de Heathrow (photo du 27 février 2020).

Getty Images

Deux organisations de défense de l’environnement attaquent en justice la stratégie climatique du gouvernement britannique, dénonçant des «promesses en l’air», alors que le pays s’est fixé l’objectif d’atteindre la neutralité carbone d’ici 2050. «Le gouvernement a tracé une voie imaginaire pour réduire les émissions de carbone, mais aucun plan crédible pour y parvenir», a résumé mercredi Katie de Kauwe, avocate de l’ONG Friends of the Earth, citée dans un communiqué.

Stratégies insuffisantes

L’organisation ClientEarth parle dans un communiqué séparé de «promesses en l’air», affirmant notamment que le plan du gouvernement repose sur des technologies non encore éprouvées. L’absence de «stratégies suffisantes et crédibles» signifie que le pays «risque de devoir introduire des mesures plus drastiques à l’avenir.»

Les deux organisations se tournent vers la Haute cour à Londres dans deux procédures distinctes. La justice devra décider dans un premier temps s’il y a lieu d’ordonner une audience complète de ces dossiers.

Londres se défend

«Le Royaume-Uni a réduit ses émissions plus rapidement que n’importe quel autre pays du G7 au cours des dernières décennies», a rétorqué le ministère de l’Énergie dans une déclaration transmise à l’AFP, précisant ne pas commenter de procédure judiciaire en cours. «La stratégie de neutralité carbone (du gouvernement) met en place les mesures spécifiques et détaillées que nous prendrons pour faire la transition vers une économie bas carbone», a ajouté l’exécutif. Le gouvernement avait détaillé en octobre les stratégies qu’il compte mettre en œuvre pour atteindre la neutralité carbone en 2050.

Électricité décarbonée en 2035

Le pays, qui a accueilli en novembre dernier la conférence internationale sur le climat COP26, va par exemple interdire la vente de nouvelles voitures à essence ou diesel après 2030. Londres vise une production d’électricité décarbonée d’ici à 2035 et s’est fixé l’objectif que tous les nouveaux dispositifs de chauffage en 2035 soient bas carbone. Des annonces insuffisantes, selon les ONG, qui estiment que le gouvernement a l’obligation légale, en vertu d’une loi climatique de 2008, de démontrer la crédibilité de ses projections.

Précédents

Ce n’est pas la première fois que la stratégie climatique du gouvernement est mise en cause devant les tribunaux. Des ONG avaient ainsi lancé début décembre une procédure devant la même juridiction contre la stratégie de l’exécutif sur les hydrocarbures. En France, la justice a ordonné en octobre dernier à l’Etat français de «réparer» les conséquences de ses engagements non tenus en matière de lutte contre le réchauffement dans une procédure lancée par des défenseurs de l’environnement.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires