Scandale de la FIFA: Platini: les deux millions étaient pour un contrat
Publié

Scandale de la FIFAPlatini: les deux millions étaient pour un contrat

Après la mise sous enquête de Sepp Blatter, le président de l'UEFA a tenu à apporter ses précisions.

1 / 150
L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

L'ex-président de l'UEFA a décidé de saisir la Cour européenne des droits de l'Homme, après sa condamnation à quatre ans de suspension pour avoir reçu deux millions de francs de Sepp Blatter, à l'époque président de la Fifa. (Mercredi 24 janvier 2018)

Keystone
«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

«J'ai toujours fait mon job de la meilleure manière possible», a déclaré Jérôme Valcke devant les juges du Tribunal arbitral du sport de Lausanne. (Mercredi 11 octobre 2017)

AFP
Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra  mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans.  (Mardi 10 octobre 2017)

Jérome Valcke, ancien secrétaire général de la FIFA,se rendra mercredi à Lausanne pour contester devant le Tribunal arbitral du sport sa suspension de dix ans. (Mardi 10 octobre 2017)

AFP

Le paiement de deux millions de francs que le président de la FIFA lui a versé correspondait à un travail effectué pour le compte de la FIFA, s'est justifié vendredi soir Michel Platini. Le Ministère public de la Confédération (MPC) a qualifié ce versement de «déloyal».

«En ce qui concerne le paiement qui a été effectué en ma faveur, je désire clarifier que ce montant m'a été versé pour le travail que j'ai accompli de manière contractuelle pour la FIFA», indique l'ancien footballeur dans une prise de position écrite qu'il a transmise vendredi soir à l'ats. Il ajoute avoir éclairci ce point avec la justice suisse.

Entendu comme témoin vendredi par le Ministère public de la Confédération (MPC), le Français précise qu'il a fourni et continuera de livrer toutes les informations en relation avec les enquêtes en cours concernant la FIFA. «Je suis à leur (autorités suisses, ndlr) disposition en tout temps pour clarifier tous sujets liés à leurs investigations.»

(si)

Votre opinion